Réalisations

Plan de relance du logement : les architectes lancent une « alerte »

Dans un communiqué intitulé : « Bonnes et mauvaises solutions pour la relance du logement – L’alerte des architectes », l’Ordre des architectes d’Ile-de-France alerte le monde politique « sur le caractère inapproprié voire dangereux de certaines solutions préconisées pour relancer la construction du logement. »

Rappelant le besoin « d’un million de logements tous types confondus », de « logements locatifs à prix abordables », « de logements durables » et « de meilleure qualité »,les architectes jugent que « telle qu’elle est envisagée aujourd’hui, la relance du logement ferait baisser la qualité bâtie. »
Ils se prononcent dès lors :
– « contre les procédures de conception-construction pour les logements », qui fausseraient la la concurrence dans les appels d’offre, défavorisent les PME du BTP et tirent la qualité vers le bas.
– « contre les logements « hors sol », jugés « contradictoires » avec les objectifs du Grenelle de l’environnement;
– contre le comptage des logements en accession à la propriété sociale dans les 20% de logements sociaux que chaque ville doit construire (article 55 de la loi SRU).
Et proposent :
– une modification du droit des sols, pour libérer des opportunités foncières ;
– l’augmentation des pénalités pour non-respect de la loi SRU sur le logement social ;
– une « extension raisonnée » des mesures de l’article 10 de la Loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion (qui autorise les communes à définir des secteurs où une majoration du volume constructible serait accordée lorsque ces secteurs prévoient 50% au moins de logements sociaux) à toute opération de logement locatif social et en imposant que les secteurs retenus par les communes soient situés à proximité des transports collectifs, des équipements et des services ;
– une incitation de l’Etat, par l’intermédiaire des préfets, à adopter dans les Plans Locaux d’Urbanisme des règles favorisant la densité, en respect du Grenelle de l’Environnement ;
– l’exploration de nouveaux moyens de production pour le logement social, pour pallier le désengagement financier de l’Etat qui passe aujourd’hui le relais au privé.

A.P

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X