Mobilité

Plan de relance de l’économie: des autoroutes en plus

Mots clés : Conjoncture économique - Démarche environnementale - Développement durable - Réseau routier - Transports

Au lendemain de l’annonce par le chef de l’Etat d’un plan anti-crise axé sur l’investissement notamment dans les infrastructures, François Fillon a annoncé le déblocage « sans tarder » de trois projets autoroutiers.
Les trois projets concernés sont l’A 63, entre Salles et Saint-Geours-de-Maremne (Landes) pour relier Bordeaux et la frontière espagnole, l’A150 entre Ecalles-Alix et Barantin (Rouen-Le Havre) et l’A355 (contournement ouest de Strasbourg). Ces trois projets autoroutiers représentent un peu plus de 800 millions d’euros de travaux, a précisé M. Fillon lors de l’inauguration à Copponex (Haute-Savoie) d’un tronçon de l’autoroute A41 (Annecy-Genève).
Une annonce saluée notamment par Jean-François Roverato, le PDG d’Eiffage. « C’est une très bonne nouvelle. Cela lève les interrogations sur ces trois projets qui étaient d’actualité depuis des années mais avaient été mis en « stand-by » depuis le Grenelle de l’Environnement. » Chez Vinci, on se félicite également « de cette décision qui va dans le bon sens ».

Contradiction
En revanche, les écologistes s’inquiètent de cette priorité donnée à l’automobile tout en se refusant à y voir un coup de canif dans le Grenelle de l’environnement.
« Ces trois projets ne sont pas des nouveautés, ils étaient déjà engagés bien avant le Grenelle de l’environnement », a indiqué Michel Dubromel, responsable transports de la fédération France nature environnement (FNE – 3.000 associations). Mais « ce qui nous paraît inquiétant, c’est qu’au moment ou il y a une décision stratégique de relancer l’économie, on donne la priorité à des modes de transports qui sont parmi les plus polluants », a précisé M. Dubromel, relevant la « contradiction » qu’il y a à relancer des projets favorables à la circulation automobile alors que la France s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Adrien Pouthier avec AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X