Energie

Plan Bâtiment Durable : un travail en réseau qui fonctionne

Mots clés : Démarche environnementale - Travail

La 21ème assemblée générale du Plan Bâtiment Durable, « inscrite dans un mouvement général de ce siècle à grande rupture et d’adaptation », selon les termes de son président Philippe Pelletier, a montré la bonne écoute de l’administration sur le travail collaboratif mené.

Le PBD a depuis son origine une marque de fabrique, impulsée par son président Philippe Pelletier, c’est le travail collaboratif qui réunit l’ensemble des acteurs de la construction et de l’immobilier. Et ce travail porte ses fruits. A commencer par le décret sur l’obligation de rénovation énergétique des bâtiments tertiaires privés et publics, actuellement en conseil d’Etat. « Le dialogue entre l’administration et notre réseau a très bien fonctionné, indique Philippe Pelletier lors de l’assemblée générale du 5 avril. Sauf surprise de dernière minute, il devrait à sa sortie ne pas surprendre les acteurs concernés. Ce décret appelant un arrêté, il faudra cependant rester vigilant pour qu’il soit conforme à nos attentes ». Et le président de préciser que l’annonce de ce texte n’a en rien ralenti le déploiement de la charte tertiaire volontaire qui compte aujourd’hui 102 signataires. La sortie d’un troisième rapport de suivi de la charte concernant les pratiques mises en œuvre par les signataires sur leur parc de bâtiments est prévue avant l’été. Contrairement aux deux précédents, il ne sera pas élaboré avec le soutien du CSTB, mais par l’Institut Français pour la performance du bâtiment (IFPEB).

 

Etiquette environnementale et bâtiments responsables

 

L’étiquette environnementale qui permettra de définir ce que seront les bâtiments performants est menée sous l’égide de la DHUP. On passera alors d’une RT 2012 à une réglementation qui portera sur plusieurs critères environnementaux et sur le cycle de vie du bâtiment, en prenant en compte dès 2018 le poids carbone des constructions neuves. « Compte tenu du délai serré, les choses avancent », souligne Emmanuel Acchiardi  de la DHUP.  Pour Philippe Pelletier, « il serait bon qu’il y ait un travail commun entre la DHUP et le groupe de travail RBR 2020-2050 qui planche sur le sujet du bâtiment de demain depuis sa création et défend l’idée que l’émergence de bâtiments « responsables » n’est possible que si l’habitant est placé au cœur de la réflexion, que le projet est pensé en synergie avec son environnement et qu’il est considéré en fonction de son cycle de vie et de sa résilience. Philippe Pelletier se réjouit que  «  les thèmes que nous agitons font écho chez la ministre du Logement Emmanuelle Cosse ». Un colloque RBR aura d’ailleurs lieu le 28 avril au siège du groupe La Poste.

 

Label bas carbone

 

Si le président du PBD a salué le lancement du label BBCA soutenu par le CSTB et accompagné par Certivéa, « une des briques pour construire des bâtiments à faible empreinte environnementale », il estime qu’il faudrait « aller plus loin pour fabriquer avec les associations HQE et Effinergie un label unique  commun de préfiguration et à vocation internationale ». Toujours dans ce même esprit de partage d’informations, le PBD souhaite collaborer étroitement avec le nouveau réseau national des acteurs de la ville durable annoncé le 25 mars par les ministres de l’Environnement et du logement et dont le pilotage a été confié à Michèle Pappalardo.

 

Précarité énergétique

 

Philippe Pelletier a réagi par ailleurs à l’annonce par Ségolène Royal et Emmanuelle Cosse, le 3 mars, de la révision de l’objectif de 70 000 logements rénovés en 2016 dans le cadre du programme Habiter mieux. « Probablement, on a changé de braquet, estime-t-il. 50 000 logements ont été rénovés en 2015 au profit principalement de ménages très modestes, mais nous avons émis le désir que l’objectif 2016 soit plus ambitieux avec 70 000 logements rénovés. Nous avons été entendus par le législateur. Depuis, Emmanuelle Cosse a confirmé sa volonté de voir le programme Habiter mieux porté à 100 000 logements rénovés en 2017.  Nous approuvons sans réserve les deux marches qui viennent d’être franchies et nous ne faiblirons pas sur ce sujet ».  Par ailleurs, la loi transition énergétique fait évoluer les critères définissant la décence d’un logement pour limiter la mise en location des passoires thermiques. Les bailleurs seront ainsi tenus de mettre sur le marché locatif des logements répondant à des critères minimaux de performance. L’entrée en vigueur devrait être progressive, selon un calendrier et des seuils de performance qui seront déterminés par décret. Le PBD se chargera d’écrire le texte et le soumettra à la DHUP.

 

Massification de la rénovation énergétique des logements : quels leviers ?

 

Sous la conduite des architectes (Frédéric Denisart) et du Club de l’Amélioration de l’Habitat (Jean-Pascal Chirat), un groupe de travail tout récemment créé par le PBD est chargé de mieux identifier les leviers de décision des ménages dans les opérations de rénovation énergétique des logements. Un appel à contributions est lancé ce jour et jusqu’au 2 mai (contributions à envoyer à : dynamique.renologement@gmail.com). A partir du recensement de l’ensemble des initiatives publiques et privées  pour inciter les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique,  le groupe de travail formulera des recommandations et préconisera des bonnes pratiques destinées à alimenter la réflexion des collectivités locales et territoriales qui souhaitent mettre en place des programmes en faveur d’une massification des rénovations du parc résidentiel privé. L’idée est surtout de trouver de nouveaux stimuli,  susceptibles d’inciter et d’encourager les particuliers à entreprendre des travaux.

 

À noter que le réseau inter-clusters tiendra sa 5ème université d’été à Marseille du 14 au 16 septembre sur le thème « Vivre avec les climats : de la canicule aux grands froids ». Cette édition du Congrès national du bâtiment durable se déroulera conjointement avec le réseazu BEEP (Bâti Environnement Espace Pro) porté par l’Ademe.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X