Economie

Photovoltaïque, solaire thermique, investissements hôteliers… zoom sur les indicateurs du BTP

La chute du marché de la construction neuve en 2009 entraîne avec elle des secteurs pourtant considérés comme porteurs comme les pompes à chaleur ou le solaire thermique. Le photovoltaïque résiste encore mais entre dans une année de transition avec de nouveaux tarifs de rachat.

Le secteur photovoltaïque entre dans une phase de transition

La filière photovoltaïque est en passe de devenir un secteur stratégique dans le paysage
énergétique français. Grâce notamment à la baisse de 30 % des prix des modules, la capacité de production installée est passée de 105 MW en 2008 à 250 MW en 2009.
Selon le deuxième rapport de PricewaterhouseCoopers sur l’état de la filière photovoltaïque, l’accroissement de la capacité installée et l’augmentation des raccordements de centrales ont ainsi permis à la France de passer à la 7e place au niveau international en 2009 (12e en 2008).
Les changements réglementaires de ce début d’année devraient se traduire par une croissance moindre mais plus saine en 2010, avec un rééquilibrage à attendre des projets de centrale au sol entre les régions plus ou moins ensoleillées mais un déséquilibre en faveur du sud de la France sur les toitures.
« L’avenir de ce secteur stratégique dépend aujourd’hui de sa capacité à poursuivre le développement d’un aval structuré et à convertir ce développement en opportunités industrielles pour la France » conclut PricewaterhouseCoopers

Les ventes de pompes à chaleur chutent

L’Association française pour les pompes à chaleur (AFPAC) a publié les chiffres de vente pour 2009 de la filière. Après 3 ans de chiffres records, les ventes de pompes à chaleur (PAC) enregistrent un recul de 20% pour l’année 2009. Le nombre de pompes à chaleur aérothermiques passent de 133.080 (en 2008) à 106.543 (en 2009) et celui des pompes à chaleur géothermiques de 19.430 à 14.349.
Un recul qui s’explique d’abord par la crise économique qui, en 2009, a largement impacté le marché de la construction neuve (avec une baisse de 30%) et celui de l’équipement de chauffage, les ménages ayant souvent repoussé ou abandonné leurs investissements.
Le marché du solaire thermique en baisse
Après 10 ans sans nuages, le marché du solaire thermique en France métropolitaine enregistre une baisse de 15 % par rapport à l’année 2008. Et la progression du collectif, +19%, n’aura pas suffi à compenser ce revers. Pour Enerplan, l’association professionnelle de l’énergie solaire, qui vient d’annoncer ces résultats, la baisse dans le secteur résidentiel est significative : supérieure à 14 % pour le chauffe-eau solaire, et de 56 % pour les systèmes solaires combinés.

Les taux d’équipement en appareils électriques baissent mais restent très élevés en France
Selon les chiffres du Groupement interprofessionnel des fabricants d’appareils d’équipement ménager (Gifam), 3,7 millions d’appareils de chauffage électrique fixe par émetteurs ont été vendus en 2009 contre 4,15 millions en 2008, soit 10 % de moins.
Concernant les chauffe-eau électriques, 1,59 million ont été vendus en 2009, contre 1,67 millions en 2008, soit 5% de moins.
C’est la baisse enregistrée par la construction neuve qui explique cette mauvaise performance. Pour le Gifam, elle ne semble pas liée à un « désengouement » pour ces produits mais directement à la baisse de la construction neuve. Au contraire, sur la base des chiffres de ventes, croisés avec des études d’EDF, le chauffage électrique aurait équipé encore 73 % des constructions neuves en 2009 (75 % en 2008).

Investissements hôteliers : la France exception en Europe

Les investissements hôteliers en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique ont atteint en 2009 le niveau le plus bas depuis la fin des années 1990, à 2,8 milliards d’euros, en baisse de 64% par rapport à 2008, selon des chiffres publiés mercredi par Jones Lang LaSalle Hotels.
En Europe, les transactions de portefeuille (portant sur plusieurs hôtels) ont chuté de 80% par rapport à 2008 et les actifs individuels ont représenté 71% des transactions selon des chiffres publiés par Jones Lang LaSalle Hotels.

La France s’est placée en tête de classement européen en termes d’investissements hôteliers en 2009, avec 608 millions d’euros, soit 20% des investissements européens.

Contrairement au reste de l’Europe, la France a connu une quasi-égalité des transactions de portefeuilles (302 millions d’euros, dont 272 au titre de la cession par Accord des murs de 158 hôtels F1) et de celles d’actifs individuels (306 millions).

Effondrement des ventes de matériels de chantiers

Les ventes de matériels en 2009 se sont effondrées, par rapport à une année 2008 qui avait bien commencé. Selon le Seimat (Syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage), toutes les catégories de matériels sont concernées.
Pour 2010, le Seimat prévoit une reprise « mécanique » – suscitée par des besoins immédiats – de 5 à 10% pour le premier semestre. « Si nous achevons cette année sur un + 10% nous pourrons nous estimer heureux » estime Alain Rosaz, le président du Seimat.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X