Energie

Photovoltaïque : Qualibat simplifie sa nomenclature de qualification

Mots clés : Electricité - Energie renouvelable - Normalisation - Marquage CE - Qualification des entreprises

Afin d’anticiper l’essor du marché de l’autoconsommation d’électricité, l’organisme de certification a décidé de simplifier sa nomenclature en passant de 7 à 2 qualifications pour les installations photovoltaïques.

En 2016, l’association Qualibat a délivré 2670 qualifications dans le domaine des énergies renouvelables. Un maigre rayon de soleil à côté des 30 989 professionnels de la menuiserie extérieure certifiés. Mais l’adoption par le Parlement du projet de loi relatif à l’autoconsommation d’électricité censée faciliter les raccordements des petites installations et offrir une prime à l’investissement pour la revente de surplus, ouvre de belles perspectives pour les installateurs EnR. Surtout, l’arrêt du 9 mai stipule que pour bénéficier du tarif d’achat, les panneaux photovoltaïques doivent obligatoirement être installés par un professionnel qualifié. Une aubaine pour les organismes de certification, et notamment Qualibat qui a labellisé plus de 12 000 nouveaux entrepreneurs et artisans l’an dernier. Afin d’anticiper l’arrivée de nouveaux professionnels sur le marché, l’association a décidé de réduire le nombre de ses qualifications portant sur l’installation photovoltaïque.

 

Contrôles renforcés

 

Désormais, sa nomenclature passe de 7 à 2 qualifications, quelle que soit la technologie utilisée.

La qualification 5911 s’adresse aux entreprises qui étudient, réalisent la fourniture et la pose d’équipements photovoltaïques d’une puissance inférieure à 250 kWc sur un bâtiment. « Cette qualification permet de réaliser les installations de puissance inférieure à 100 kWc en application de l’arrêté du 9 mai 2017 fixant les conditions d’achat de l’électricité photovoltaïque », précise Qualibat.

La qualification 5912, quant à elle, porte sur l’installation photovoltaïque d’une puissance supérieure à 250 kWc. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du grand projet de simplification de la nomenclature de Qualibat, dont l’application est prévue pour la fin d’année. Le contrôle des entreprises qualifiées va également être renforcé, annonce Qualibat. L’arrêté du 9 mai exige désormais le contrôle d’au moins une installation photovoltaïque chaque année.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X