Energie

Photovoltaïque : propositions de Solairedirect pour structurer la filière et améliorer son image

Solairedirect, « champion français de l’énergie solaire », en liaison avec d’autres parties prenantes, suggère trois initiatives pour répondre aux attentes d’une vision politique à long terme sur le dossier du photovoltaïque.

 

Les Français sont très favorables à l’énergie solaire photovoltaïque, qu’ils placent largement en tête des énergies renouvelables comme solution d’avenir. C’est ce qu’indiquent les résultats de deux sondages, rendus publics (curieusement ?) le même jour, hier. L’un a été fait par BVA pour le compte de l’Ademe (cf. p 4), l’autre par Opinion- Way, à une très large échelle (2 492 personnes interrogées) pour Solairedirect. Or une «véritable menace» pèse sur cette bonne image, du fait de la multiplication de comportements «à la limite de la délinquance économique», a déploré hier Thierry Lepercq, p-dg de Solairedirect. Ceci alors que, si la direction prise par les Pouvoirs publics est bonne, la méthode «est pour le moins confuse» et que la filière ne semble plus avoir de pilote, le Syndicat des énergies renouvelables étant «démonétisé» (en réunion au ministère de l’Ecologie, hier, ses dirigeants n’ont pas été prévenus de la publication, plus tard dans la journée, d’un énième communiqué du MEEDDM sur les tarifs…

Plans territoriaux solaires, filières locales et baisse des tarifs d’achat

Sans aucune intention de créer un «SER bis», Solairedirect, «champion français de l’énergie solaire» (20,6 MW installés début 2010, plus de 60 MW attendus en fin d’année), en liaison avec d’autres parties prenantes, dont «les acteurs majeurs de l’aval de la filière», suggère trois initiatives pour répondre aux attentes d’une vision politique à long terme sur le sujet.
La première consisterait à concevoir des plans territoriaux solaires (concept soutenu par Enerplan), consolidés au niveau national ; idée reprise par le Commissariat général au Développement durable dans son rapport sur les filières vertes d’octobre 2009.
La deuxième à mettre en place des règles de contenu local pour s’assurer du développement de véritables filières industrielles créatrices d’emplois durables (stoppant ainsi l’importation de matériel chinois «à prix imbattables»)
Enfin, à convenir d’une «nouvelle et significative baisse des tarifs d’achat dès la fin 2010» (- 10% à – 20%, précise T. Lepercq), car ils «ne sont pas là pour encourager les superprofits ou l’inefficacité. Nous nous sentons extrêmement comptables de ces deniers publics dans le contexte économique difficile». L’idée agrée aussi à Richard Loyen, délégué général d’Enerplan. La filière, insiste Solairedirect, «a tout intérêt à adopter ce discours». Alors, ce ne sont pas 5 GW installés que devrait compter l’Hexagone en 2020 comme le prévoit le Grenelle mais… 60 GW. Au prix de marché, le plus vite possible.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X