Performance énergétique

Photovoltaïque : les résultats de deux appels d’offres annoncés

Mots clés : Démarche environnementale - Electricité - Energie renouvelable - Gouvernement - Réglementation

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a désigné le 10 août les lauréats des deux appels d’offres pour des installations de production d’électricité renouvelable en Corse et dans les départements d’outre-mer.

En attendant de marquer la politique énergétique du pays, Nicolas Hulot clôt les dossiers laissés par le précédent gouvernement. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a annoncé le 10 août dernier les résultats de deux appels d’offres pour des installations de production d’électricité renouvelable en Corse et dans les départements d’outre-mer. La première procédure, lancée le 16 décembre 2016, concernait des systèmes photovoltaïques d’une puissance supérieure à 100 kWc couplés à du stockage. Elle a remporté un certain succès : les pouvoirs publics ont retenu 67 projets pour une puissance totale allouée de 63,3 MW. Cette dernière avait été initialement limitée à 50 MW par la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Si la Corse compte le plus grand nombre de lauréats avec 20 projets, c’est La Réunion qui arrive en tête pour la puissance. Elle concentre 35 % des mégawatts distribués. Le prix moyen proposé s’élève à 113,6 €/MWh. Selon le ministère, celui-ci « est en baisse de plus de 40 % par rapport à l’appel d’offres précédent, lancé en 2015 ».

Egalement publiée le 16 décembre 2016, la seconde procédure portait sur des installations d’électricité renouvelable, d’une puissance comprise entre 100 et 500 kW, en autoconsommation. Première opération de ce type, elle rassemble 42 lauréats pour une puissance totale de 11,8 MW, alors que la CRE avait fixé un plafond de 20 MW. La Réunion cumule cette fois les premières places sur le plan des projets et de la puissance : 13 sélectionnés et 4,5 MW cumulés. En moyenne, le montant de la prime proposée atteint 34,19 €/MWh et le taux d’autoconsommation dépasse les 90 %. Le ministère souligne enfin que « sur l’ensemble des deux appels d’offres, plus de 50 % des projets se sont engagés à faire appel à l’investissement participatif et verront leur prime majorée à ce titre de 3 €/MWh. »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X