Entreprises de BTP

Perpignan-Figueras : déclaration d’utilité publique de la section française

Le décret déclarant d’utilité publique les travaux d’aménagement de la section française de la nouvelle ligne ferroviaire franco-espagnole Perpignan-Figueras, qui doit ouvrir en 2005, a été publié mardi 9 octobre 2001 au Journal Officiel.

L’enquête d’utilité publique, pour la section française qui va de Perpignan au Perthus, s’était déroulée au dernier trimestre 2000, a précisé le ministère des Transports dans un communiqué.

Par ailleurs, six groupements d’entreprises ont répondu à l’appel à candidatures qui avait été publié en juillet 2001 au Journal Officiel des communautés européennes, pour la construction et l’exploitation de la section internationale entre Perpignan et Figueras, a ajouté le ministère.
– groupement Acciona, Necso Entrecanales y cubiertas, Sacyr.
– groupement Vinci, Ferrovial.
– groupement Ferromed (RFF/GIF/Setec et Ineco)
– groupement FCC Construccion/Spie, Comsa, OB/Rascon Huarte Lain, Caja de Ahorros y monte Piedad de Madrid, CGEA Connex, CGT Corporacion General de Transporte, Proyectos y servicios.
– groupement Bouygues/Dragados.
– groupement TP Ferro composé de Eiffage/Actividades de Construccion y servicios/Eiffage Construction, Appia, Forclum, ACS Proyectos, Obras y Construcciones, Vias, Cobra, Semi, API, Electren.

Le ministre des Transports Jean-Claude Gayssot « se félicite de ces deux avancées décisives qui illustrent la détermination des deux gouvernements à réaliser ce projet dans les délais les plus courts », selon le communiqué.
Cette nouvelle ligne ferroviaire de transport de voyageurs et de marchandises (y compris par ferroutage) s’inscrit dans le cadre du TGV Sud-européen qui permettra de relier Montpellier à Madrid.

Les ministres français et espagnol ont demandé, dans le cadre du séminaire franco-espagnol des 11 et 12 juillet dernier, à la Commission intergouvernementale chargée de la section Perpignan-Figueras, de procéder au choix des candidats au plus tard le 1er décembre 2001.
Les ministres ont fixé un délai de quatre mois pour la remise des offres par les candidats retenus, au plus tard le 31 mars 2002, conformément à l’objectif de mise en service de la ligne en 2005.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X