Entreprises de BTP

Pénurie d’isolants polyuréthane : des chantiers pourraient être à l’arrêt

Le syndicat de l’étanchéité alerte sur la pénurie du méthyl-di-isocyanate, matière première entrant dans la composition des panneaux isolants polyuréthane. Les fabricants ne peuvent plus honorer les commandes. Les étancheurs non plus.

La crise des panneaux de « mousse PU » s’amplifie… Le MDI (méthyl-di-isocyanate), indispensable à la production de panneaux isolants polyuréthane, est en sous-production. La cause : des accidents industriels majeurs fin avril et des arrêts de lignes de fabrication. Alors qu’il n’existe que cinq ou six producteurs et que la production mondiale était avant cela à son maximum de capacité, ces incidents engendrent des pénuries et une augmentation du prix. S’y ajoute une demande forte de la Chine sur ce produit. Tout cela provoque un contingentement à l’égard des fabricants de panneaux isolants polyuréthane, qui les amène à ne plus s’engager sur des délais de livraison, et encore moins sur les prix. Celui du MDi a été multiplié par deux en six mois et par ricochet le prix des panneaux polyuréthane a augmenté de 35% mais pourrait très vite atteindre 50%. Les chantiers d’isolation de toits-terrasses utilisant ce type de panneaux – notamment – vont être fortement impactés et « il est à craindre que la situation ne revienne pas à la normale au mieux avant le dernier trimestre de l’année », précise Philippe Driat, délégué général de la chambre syndicale française de l’étanchéité (CSFE).

 

Prévenir les maîtres d’ouvrage

 

Face à cette crise mondiale sans précédent, le syndicat de l’étanchéité tire la sonnette d’alarme. Dans la lettre circulaire ci-dessous, il invite les entreprises concernées à informer au plus vite les maîtres d’ouvrage sur les incidences financières et en termes d’exécution des marchés de travaux d’étanchéité qu’ils ont contractés. Elles seront en effet dans l’impossibilité de réaliser les chantiers dans les temps impartis et dans les prix initialement prévus faute de panneaux d’isolants polyuréthane.

 

 

 

Les entreprises vont devoir aller renégocier les contrats en cours pour prendre en compte ce bouleversement de l’économie du contrat. Pour le CSFE, ces perturbations pourraient constituer un cas de force majeure. S’agissant des chantiers dont le gros oeuvre n’a pas encore commencé, il sera parfois possible de proposer des solutions techniques ou d’autres produits de remplacement. La date d’achèvement du marché risque néanmoins d’être décalée. Mais pour les chantiers plus avancés, il sera difficile de substituer un autre isolant au polyuréthane. Les panneaux produits dans ce matériau ont une performance thermique exceptionnelle. A performance thermique égale, 10 cm de polyuréthane suffisent quand il faut 16 cm de laine de roche ou de polystyrène. Ce qui peut poser un problème au niveau du gros oeuvre déjà exécuté qui pourrait s’avérer sous-dimensionné. Le syndicat de l’étanchéité publiera un communiqué de presse la semaine prochaine pour alerter un maximum d’acteurs. Et assure que « les entreprises s’efforceront évidemment de faire des propositions [aux maîtres d’ouvrage] pour déterminer le report de la date contractuelle d’achèvement et mettre au point un nouveau programme d’exécution ».

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Alternative au pur et pir

    Il devient effectivement urgent de s’extraire de la dépendance au pétrole et ses dérivés dont fait partie le MDi. Les étancheurs et leur syndicat devraient surtout proposer et réfléchir aux alternatives à performance globale équivalente, et pas uniquement performance thermique entendue comme résistance thermique. Mais aussi durée de vie, déphasage et bénéfice pour le confort d’été, impact sur les gaz à effet de serre, impact sanitaire, etc…
    Signaler un abus
  • - Le

    Grande arnaque de la distribution

    C’est une grande arnaque de la distribution des matériaux de construction beaucoup trop concentrée en France, mais tout le monde s’en fiche puisqu’elle finance tout le secteur, y compris la presse spécialisée ! On vera si on publie cet avis…
    Signaler un abus
  • - Le

    isolant

    C’est le moment d’annuler définitivement la loi Royale sur la botoxisation de nos belles façades qui vieillissent beaucoup mieux que notre ancienne ministre. Laurent Guinamard-Casati architecte du Patrimoine
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X