Paysage

Paysalia ambitionne de dépasser ses records

Mots clés : Aménagements extérieurs

Pour sa cinquième édition programmée du 5 au 7 décembre à Lyon, Paysalia prévoit de dépasser ses propres records de 2015. Les organisateurs de l’événement biennal majeur de la filière Espaces verts attendent plus de 600 exposants et 18 000 visiteurs.

L’ouverture des entreprises à leurs clients, fournisseurs et apporteurs d’affaires caractérisera la cinquième édition de Paysalia. Propriétaire de l’événement concédé à GL Events, l’Union nationale des entreprises du paysage manifeste cet esprit par le choix de son invité d’honneur : la Fédération française du paysage, auréolée par sa victoire de 2016 dans la bataille pour le statut légal de la profession, obtenue grâce aux soutiens de toutes les composantes de la filière interprofessionnelle.

 

Un colloque des territoriaux

 

Certes, les négociations entre les organisateurs et l’association des directeurs de services territoriaux d’espaces verts Hortis n’ont pas abouti à  ce que ces derniers tiennent leur congrès dans le cadre du salon. Mais ce rendez-vous, maintenu aux dates des 5 et 6 octobre à Lyon, constituera l’acte I d’une réflexion des cadres des espaces verts territoriaux sur le thème Santé et Paysage. « L’acte II  prendra la forme d’un colloque que nous organiserons et animerons au second jour du salon », révèle Jean-Pierre Gueneau, président d’Hortis.

Santé et jardin : le message clé

 

Thème clé du lobbying porté par l’Unep en 2017, la santé se déclinera sur un mode ludique, dans l’un des événements phare du salon : le concours du « carré du jardinier » se jouera sur le thème « Aux bons soins du Dr Jardin ». Les organisateurs reconduisent les modalités et les acteurs de la compétition : présentation des cinq équipes présélectionnées début juin au salon parisien Jardins, Jardin ; parrainage par le paysagiste Louis Bénech ; présidence du jury par son collègue Jean Mus ; conception et réalisation des trophées par la sculptrice Gary.

 

Pépiniéristes soudés

 

La reconduction et l’amplification d’initiatives lancées lors de précédentes éditions renforcera l’expression de la volonté d’unité manifestée par les organisateurs. Les pépiniéristes retrouveront leur « village », témoignage de la renaissance d’un outil national de production souvent critiqué pour son atomisation. Le syndicat national de l’arrosage automatique (Synaa) maintient ses habitudes d’assemblée générale annuelle. La participation internationale, déjà renforcée en 2015, prendra cette année une nouvelle dimension.

 

Alliance du vert et des pierres

 

La reconfiguration des lieux et le couplage avec un autre événement en démarrage constituent les principales nouveautés : Paysalia abandonne le Hall 6 au nouveau salon de la pierre naturelle Rocalia. Des droits d’entrée communs signalent les synergies et les ambitions de conquête du marché de l’aménagement extérieur par les industriels de la pierre naturelle, adossés à la revue Pierre Actual pour l’événement qui escompte 100 exposants et 3 000 visiteurs. Le réaménagement donnera à Paysalia l’opportunité de prendre ses aises dans les halls 4 et 5, équipés de zones de démonstration : une manière, pour le salon lyonnais, de répondre à l’offensive de son principal concurrent Salonvert qui, cette année, se rapproche de Lyon pour investir la base de loisirs de Vénérieu, les 20 et 21 septembre dans l’Isère.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X