Réalisations

Pays-Bas : Bolwoningen, un lotissement futuriste trentenaire

Mots clés : Architecte - Produits et matériaux - Technique de construction - Urbanisme - aménagement urbain

Dans la ville hollandaise de Bois-le-Duc, parmi des maisons traditionnelles en briques et des canaux sinueux, on peut tomber sur l’étrange communauté de Bolwoningen : un groupe de maisons surélevées en forme de globe ponctuées de fenêtres rondes noyées dans la végétation. Leur architecte, Dries Kreijkamp, se disait inspiré par la forme sphérique de la terre et du ventre maternel… et comptait sur le développement de ce mode de construction industrialisée, économique en transport, maintenance et énergie.

Construites en 1984 à Bois-le-Duc, ces « balles de golf » surdimensionnées sont en fait des maisons. Il s’agit du  produit excentrique d’une expérience architecturale conduite par un architecte visionnaire Dries Kreijkamp. Il  essayait d’imposer une nouvelle solution d’habitat morphologique et espérait produire une nouvelle typologie résidentielle. Le système basique consistait en deux parties qui s’empilaient : une base cylindrique pour le stockage et les espaces utilitaires et une sphère autoportante de trois étages. Les composants sont connectés par un escalier circulaire, menant du niveau du sol à la chambre à coucher et légèrement plus haut, sur un plancher intermédiaire, la salle de bains. A l’étage supérieur, la cuisine et la salle de séjour : un espace libre pénétré d’une abondante lumière naturelle fournie par les fenêtres rondes panoramiques et pivotantes. Au sol, l’espace occupé est de 55 m2 pour un diamètre de 5,5 m et aucun espace privé ou collectif extérieur n’était prévu hors des cheminements. Le poids total d’une maison était de 1 250 kg. Les 50 maisons de Bolwoningen ont été construites dans le cadre d’un programme de développement d’habitat expérimental lancé de 1968 à 1984 aux Pays-Bas. Dans le projet d’origine, les sphères devaient être produites en polyester mais la réglementation incendie a imposé du béton renforcé de fibres de verre. Dans les années 90, à la suite de divers désordres de construction, des cabines ont été accolées à la base, renforçant la structure et augmentant les possibilités de rangement. Après 31 ans d’existence, elles restent toujours aussi étranges et futuristes : comme des champignons extraterrestres émergeant du sol ou composant un lotissement de mini observatoires astronomiques.

Sources : « AD Classics: Bolwoning / Dries Kreijkamp » – Architectth – 7/02/2015 – Article en anglais

              « Suburban Balls 1984 revisited in a Dutch experimental settlement » – Uncubemagazine – 15/04/2015 – Article en anglais

 

« Cet insolite a été sélectionné par le service documentation du Moniteur. Extrait de la presse internationale, il est restitué en l’état. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X