Réalisations

Patrimoine contemporain : la bataille contre la démolition de la CPAM de Vigneux se poursuit…

Mots clés :

Conservation du patrimoine

-

Réglementation

L’édifice, toujours promis aux pelleteuses, fait l’objet d’une procédure en appel. Un communiqué de presse de l’agence AUA Paul Chemetov, en date du 25 février 2016, fait un point sur la situation…

Le 17 février 2016, l’AFP diffusait une information relative au jugement du 14 janvier 2016 du tribunal de Grande instance de Paris, refusant d’interdire la démolition du bâtiment de la CPAM de Vigneux-sur-Seine (Essonne) construit dans les années 1970 par Paul Chemetov. Ce dernier a interjeté appel de ce jugement qui n’est donc pas définitif.

De ce fait, la société «France Pierre-2» a interdiction de procéder à la démolition de l’immeuble jusqu’à ce que la Cour d’appel de Paris statue sur cet appel, et ce en application d’une ordonnance de référé rendue le 8 septembre 2015 dans cette affaire.

La bataille juridique menée par Paul Chemetov se poursuit donc…

Par ailleurs, le 5 février 2016, un représentant du ministère de la Culture et de la Drac se rendait sur place pour visiter le bâtiment et rencontrer le délégué à la rénovation urbaine de la ville. Le ministère a formulé une demande expresse pour qu’un représentant de la mairie rencontre l’architecte afin de trouver une issue amiable à cette situation.

 

Fleur Pellerin

 

Le 9 février 2016, Fleur Pellerin alors ministre de la Culture, écrivait à François de Mazières, député des Yvelines et maire de Versailles, qui s’était ému du sort des «Briques Rouges» et de la CPAM :

«La mairie de Vigneux-sur-Seine a délivré le 18 juin 2015, au bénéfice de France-Pierre 2, un permis de démolir sur le bâtiment de la Caisse primaire d’assurance maladie de Paul Chemetov construit en 1972. Le site comporte également un ensemble de 273 logements HLM, dit des Briques Rouges, édifié de 1964-1967 et labellisé «Patrimoine du XXe siècle» en 2008, mais qui n’est pas inclus dans le permis de démolir. Le bâtiment des «Briques Rouges» n’étant pas situé en espace protégé, les services déconcentrés du ministère de la Culture et de la Communication n’ont pas été informés ni consultés sur le permis de démolir. (…) Dès que mes services ont été alertés de la menace qui pesait sur l’œuvre de Paul Chemetov, la direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France a engagé une réflexion avec le maire de Vigneux-sur-Seine pour orienter les projets urbains de la ville vers une meilleure prise en compte du bâtiment. Une réunion s’est tenue en mairie le 20 novembre 2015 avec le chef du service territorial de l’architecture de l’Essonne et le conservateur régional des monuments historiques pour défendre cette position. (…) Comme vous le savez je suis particulièrement sensible à la reconnaissance et à la préservation du patrimoine du XX et XXIe siècles et c’est pourquoi j’ai souhaité inclure, dans le projet de loi relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine un article concernant le «Label patrimoine XXe siècle», afin de lui donner une existence au niveau législatif. Cette mesure vise à assurer l’instauration d’un dialogue en amont, pour prendre en compte l’intérêt patrimonial et architectural des édifices labellisés.»

 

Adapter aux besoins

 

« Une menace plus large pèse sur l’ensemble des Briques Rouges, labellisé patrimoine du XXe siècle en 2008. Un protocole de préfiguration des projets de renouvellement urbain de la communauté d’agglomérations de Sénart Val de Seine daté du 20 décembre 2015, projette la démolition partielle des Briques Rouge à savoir : la CPAM, le monument aux morts, le foyer des vieux, le centre commercial et un bâtiment d’habitation. Néanmoins, cet ensemble peut s’adapter aux besoins actuels tout en respectant l’architecture et la protection qui s’y rattache », conclut le communiqué de presse de l’agence.

Rappelons ici qu’à la mi-janvier, Paul Chemetov avait déjà écrit à Agnès Vince (ministère de la Culture)…

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X