Logement

Patrick Kanner réunit bailleurs sociaux et ascensoristes pour la rénovation des appareils

Mots clés : Ascenseur - Gouvernement

Le ministre de la Ville a réuni jeudi 12 novembre l’USH et la Fédération des ascenseurs et les a invités à lancer une démarche commune pour la modernisation, la rénovation et l’entretien des ascenseurs dans les quartiers.

Plus qu’un moyen de transport, le ministre de la Ville Patrick Kanner voit dans les ascenseurs du parc social des quartiers prioritaires de la politique de la ville un instrument de « lien social, d’accès aux commerces de proximité, de mobilité et d’échanges pour tous les habitants ».

Or c’est dans ces même quartiers que la satisfaction des locataires est la moins élevée vis-à-vis de l’état des ascenseurs. En effet, nombre de quartiers populaires subissent des pannes et des dysfonctionnements régulièrement. En 2010, la Fédération des ascenseurs relevait ainsi que 75 % des appareils en logement social avaient plus de 30 ans et que ces appareils subissaient jusqu’à 9 à 10 pannes annuelles contre 3 en moyenne dans le reste du parc.

« Une panne d’ascenseur, c’est souvent la panne de trop dans les quartiers. Je veux susciter une prise de conscience », a ainsi déclaré Patrick Kanner qui a donc réuni jeudi 12 novembre « pour la première fois » les bailleurs sociaux (à travers l’Union sociale pour l’habitat) et les ascensoristes (à travers la Fédération des ascenseurs). Objectif de cette démarche commune : comprendre les problèmes — malveillance, usure, durée de réparation, normes de sécurité… — et les traiter.

 

Un plan ascenseurs en 2016

 

Ensemble ils ont convenu d’une action en deux temps :

– dans un premier temps, un questionnaire à destination des bailleurs sociaux, et co-élaboré avec les ascensoristes, permettra d’analyser les raisons du service perçu moindre dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

– une fois cette étude aboutie, l’USH et la Fédération des ascenseurs signeront une charte avec des engagements concrets pour l’amélioration du fonctionnement des ascenseurs du parc social dans les quartiers.

Cette démarche s’inscrit dans les contreparties attendues par l’Etat dans le contexte du maintien de l’abattement de la taxe foncière pour les propriétés bâties pour les bailleurs. « Cette exonération fiscale est un geste de l’État qui doit profiter aux habitants. Les bailleurs devront consacrer une partie de cette économie au traitement de leurs ascenseurs », a indiqué Patrick Kanner.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Compléments

    Merci pour la présentation des deux personnages au centre de la photo. Ajoutons que le Maire du XVIIIe arrondissement de Paris, M.Lejoindre, était l’hôte de cette promenade ministérielle. La liste des bailleurs concernés est-elle disponible?
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X