Profession

Pascale Dalix et Frédéric Chartier, joli palmarès

Les lauréats de la Première œuvre 2009 confient certains de leurs choix: celui de créer l’agence Chartier/Dalix, celui de travailler en couple… Mais aussi la juste dose d’imprévu qui explique ce déjà beau parcours.

Ils avaient pensé musique et cinéma. C’est l’architecture. Ils ont imaginé partir en Chine et se sont retrouvés en Suisse. Travailler pour des grandes agences, sur des bâtiments prestigieux, pouvait être une voie tracée mais ils ont préféré monter leur petite entreprise à Paris. Comme souvent, c’est une belle somme de hasards et de décisions qui ont mené Pascale Dalix et Frédéric Chartier jusqu’au Boulodrome de Meaux récompensé par le prix de la Première œuvre 2009.
A les entendre, rien ne les destinait vraiment à se retrouver sur les mêmes bancs de première année à Paris Villemin. Née en 1972, Pascale Dalix a un oncle architecte et des souvenirs de maquettes quand elle était petite, mais ce qui la tente, c’est le cinéma : « Pas pour être actrice, mais pour travailler sur la scénographie. Je suis donc entrée en archi sans vraiment savoir ce que je voulais faire ». Frédéric Chartier, né lui en 1975, dit à peu près la même chose: «En 3e, j’avais bien fait un stage chez architecte mais à 18 ans, j’étais bien incapable de dire ce dont j’avais envie ». Alors, archi, pourquoi pas ? De toute façon, au départ il consacre surtout son temps au saxophone et vise le conservatoire national.
Finalement, ils seront bien architectes. Après un détour par le Laos pour elle et par Berlin, pour lui, ils préparent ensemble leur diplôme et décrochent tous deux une mention très bien en 2001. Frédéric travaille chez Perrault, Pascale se consacre à une thèse et en 2002, c’est la naissance de Lucien, l’aîné de leurs trois enfants. « On rêvait alors de partir en Chine, raconte la jeune femme. Arte Charpentier cherchait à monter son agence de Shanghai. Mais c’est tombé au moment de l’épidémie de SRAS. Avec un bébé ce n’était pas raisonnable ». Frédéric reçoit alors une proposition de l’agence Herzog & De Meuron. Il plaisante: « En guise de pays exotique, nous sommes partis à Bâle», elle renchérit « mais cette opportunité, c’était de la bombe atomique ! »

« Relations simples, humaines »

Pascale travaille dans une agence alsacienne – « j’étais la seule à traverser la frontière dans ce sens là le matin », tandis que chez Herzog & De Meuron, Frédéric semble assigné à l’équipe concours. Paul naît en 2005 ; l’idée de la création d’une agence émerge petit à petit. Bâle est « culturellement délirante » mais les semaines sont un peu calmes. Le couple en profite pour tenter de petits concours et sont lauréats de celui organisé par le collectif Plan 01 pour l’extension d’une maison particulière en banlieue parisienne. De retour à Paris, ils montent « Chartier/Dalix » en 2006. Cela veut dire travailler en couple et ils en sont ravis. « Sinon on ne se verrait jamais tant ce métier est prenant », expliquent-ils. Ils apprécient les « relations simples, humaines ». D’ailleurs, une très bonne amie, qu’il connaisse depuis la première année à Villemin, Sophie Deramond, collabore avec eux.
Pour Frédéric, la création de l’agence signifie aussi passer de projets grandioses à des échelles bien plus modestes. Mais c’est l’opportunité de mener le projet du début à la fin, de prendre le temps dans l’élaboration de solutions. « Ils se donnent à fond dans la recherche, remarque Sophie Deramond. Les prises de décisions sont assez longues car nous poussons toujours la réflexion assez loin ». Et de poursuivre: « Il y a dans leur façon de travailler quelque chose de très dynamique, d’ambitieux ».
En 2007, leur projet pour le concours d’idées pour le TGI de Paris se fait remarquer et c’est aussi l’année de naissance de Lila. En 2009, c’est la Première œuvre et quelques instants de vertige. Ça n’a pas duré et Pascale et Frédéric sont déjà dans la suite. D’autant que depuis, ils ont remporté, en association avec Avenier-Cornejo, un concours pour un foyer de jeunes travailleurs à la porte des Lilas à Paris.

www.chartier-dalix.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X