Economie

Pas de « changement climatique » rapide en vue dans les affaires pour le Bâtiment

En octobre 2015, l’opinion des entrepreneurs du Bâtiment sur les perspectives générales du secteur continue de s’améliorer par rapport aux trimestres passés. Cependant, ils sont plus nombreux qu’en septembre à anticiper une baisse de leur activité pour les trois prochains mois.

Ca ne va toujours pas très bien mais mieux qu’hier et moins bien qu’après demain. Voilà grossièrement résumée l’opinion des industriels du bâtiment interrogés par l’Insee. Si en octobre 2015 ils sont moins nombreux que le mois précédent à annoncer une baisse de leur activité récente, leurs perspectives à court terme sont moyennes mais meilleures à plus long terme.

 

 

Ainsi, en octobre 2015, les entrepreneurs sont plus nombreux qu’en septembre à signaler une baisse de leurs effectifs passés et prévus. Et leur jugement sur leurs carnets de commandes (6,5 mois de travail) comme depuis un an, reste très négatif.

 

 

Mais seules 41 % des entreprises éprouvent des difficultés de recrutement contre 58 % en moyenne sur longue période. Et selon les chefs d’entreprise, la situation de trésorerie est moins dégradée qu’au trimestre dernier et les délais de paiements se réduisent légèrement.

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X