Industrie/Négoce

Parisot cède Optimum à un fond luxembourgeois

La famille Parisot a cédé début mars son activité de fabrication de portes de placards et d’aménagement de dressings « Optimum ». Jusqu’à cette date, c’est Laurence Parisot, par ailleurs présidente du Medef, qui en était Pdg après en avoir hérité de son père en 2002.
L’acquéreur est une holding de participation créée pour l’occasion et baptisée Optim Finance. Il s’agit d’une émanation du fond d’investissement luxembourgeois GMS, représenté en France par la Financière GMS située à Grenoble.

Optimum, connu sous la marque homonyme en grande surface de bricolage et sous celle de Sifisa en négoce, dispose d’une usine de 18 000 m² sur la commune du Passage, près d’Agen (Lot-et-Garonne), réalise un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros et emploie 190 salariés.

Cette cession intervient un an après que Laurence Parisot considère le marché de l’aménagement intérieur comme « extrêmement porteur », dans les colonnes de notre confrère Négoce. A l’époque, elle s’était donnée pour objectif de « sortir la porte de placard du placard ! » grâce à une stratégie de personnalisation des produits.
Ce sont donc les nouveaux propriétaires qui en tireront les éventuels bénéfices dans un contexte de marché actuellement très disputé et où les innovations se multiplient. La dernière en date est celle de Home Décor, filiale française du leader mondial américain du secteur, qui propose la première gamme de portes coulissantes en kit et prêt à poser.
Thierry Devige-Stewart

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X