Immobilier

Paris La Défense : l’Epadesa lance l’Observatoire de la Performance Énergétique de son parc immobilier

Mots clés :

Efficacité énergétique

-

Gestion et opérations immobilières

-

Lieux de travail

-

Marché de l'immobilier

-

Réglementation technique

Pour mieux identifier les priorités dans la rénovation des immeubles de bureaux de Paris La Défense,  l’Epadesa, établissement public d’aménagement chargé de conduire le développement de l’Espace Défense Seine Arche, développe l’Observatoire de la Performance Energétique des bâtiments.

 Si, avec 400 000 m² de bureaux neufs ou restructurés livrés en deux ans, l’offre de Paris La Défense s’est considérablement renouvelée, pour afficher aujourd’hui un volume d’immeubles de grade A (de première qualité) de 25%, il n’en reste pas moins que 40% des immeubles de bureaux ont de plus de 25 ans et n’ont pas connu de restructuration lourde depuis leur construction. Face à ce constat, l’établissement public juge indispensable de mettre en place et de piloter une démarche globale et permanente d’évaluation et de réhabilitation.

Pour ce faire, il développe l’Observatoire de la Performance Energétique des bâtiments. Cet outil va permettre de faciliter l’identification des priorités dans la rénovation et la réhabilitation d’actifs, tout en valorisant l’amélioration régulière de la signature énergétique du quartier. La mise en œuvre de la méthodologie, de la collecte et de l’analyse des données, portant sur trois années consécutives, a été confiée au bureau d’études Goodwill Management.

 

Mesures de performances

 

Le dispositif comprend une plate-forme en ligne avec accès sécurisés qui va permettre aux propriétaires et gestionnaires d’actifs de bureaux et commerces de renseigner des éléments de mesure pertinents, tels que : la consommation d’énergie, les systèmes énergétiques, toutes les informations liées à l’usage du bâtiment (taux d’occupation, équipements et services spécifiques, période de chauffe …). Réservée dans un premier temps aux actifs immobiliers tertiaires et commerciaux, la collecte de données s’étendra par la suite aux résidences et aux espaces publics du quartier d’affaires de Paris La Défense.

Une fois collectées, les informations seront analysées et organisées sous forme d’indicateurs offrant une évaluation des performances du quartier d’affaires, les performances de chaque actif pour les propriétaires de manière confidentielle et une identification des bâtiments  nécessitant une réhabilitation rapide (information partagée avec leurs propriétaires).

Grâce à ce nouvel outil, l’Epadesa entend contribuer à renforcer l’aide à la décision pour les propriétaires et la prise en compte des questions de développement durable.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X