Événement

Paris 2024 ou 2028 : des Jeux à trois milliards d’euros pour le BTP

Mots clés : Entreprise du BTP

Après le vote du Comité international olympique en faveur de l’attribution simultanée des éditions 2024 et 2028 des jeux Olympiques, Paris est désormais assurée d’organiser les JO. Avant ou après Los Angeles ? Décision à Lima le 13 septembre. Tour d’horizon des points forts du projet parisien.

Le compte à rebours est enclenché. Dans deux mois, à Lima (Pérou), le Comité international olympique (CIO) annoncera qui, de Paris ou de Los Angeles, accueillera les Jeux de 2024. Avant cette ultime étape, le CIO s’est prononcé mardi 11 juillet en faveur du principe d’une double attribution visant à garantir aux deux villes l’obtention des Jeux, soit en 2024, soit en 2028. Paris et Los Angeles accueilleront donc les Jeux. Reste à savoir dans quel ordre. Mais 2024 semble plus que jamais à portée de main de la capitale française. « J’ai la conviction que nous allons gagner », déclarait ainsi Tony Estanguet, coprésident du comité de candidature Paris 2024 dans un entretien au « Parisien » daté du 27 juin. Plusieurs éléments militent en ce sens : la célébration du centenaire des Jeux de 1924, la difficulté de geler les terrains du village olympique quelques années de plus ou encore la qualité du dossier technique.

Conformément à l’Agenda 2020, la feuille de route des villes candidates, le projet s’appuie à 95 % sur des sites sportifs soit existants soit temporaires, et sur seulement deux nouveaux équipements. L’un, le centre aquatique, sera spécifiquement construit pour les Jeux ; le second, l’Arena Paris 2 (salle de 8 000 places à côté de l’AccorHôtels Arena, à Bercy, dans le XIIe ) figurait dans les engagements de mandature de la maire de Paris. Les investissements concerneront principalement les deux villages, olympique et des médias. Paris 2024 évalue le budget des infrastructures à 3 Mds €, pris en charge à 50/50 par le public et le privé. S’y ajoute le budget du Comité d’organisation des Jeux olympiques (COJO), d’un montant de 3,6 Mds € ( financé à 97 % par le privé) dont 650 M€ pour les équipements temporaires. Créée par la loi sur la réforme du statut de Paris, la Solidéo veillera à la livraison en temps et en heure des ouvrages olympiques.

 

Accélération du Grand Paris Express

 

Le projet se caractérise ensuite par sa compacité, avec 80 % des lieux de compétition localisés dans un rayon de 10 km autour du village des athlètes. Autre point fort : l’accessibilité de tous les sites olympiques par les transports en commun, grâce notamment à la mise en service de cinq lignes du Grand Paris Express d’ici à l’été 2024 dont celles desservant les aéroports (14 sud et 17). La désignation de Paris comme ville hôte conduira à une accélération du projet. « Dès la décision du CIO connue, nous ajusterons notre calendrier de travaux, notamment sur les lignes 17 et 18. Nous devrons donner un coup de booster si nous voulons être à l’heure, indique Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris. Dans cette perspective, nous avons lancé avec un peu d’avance les avis d’appel public à la concurrence sur la 17. Et il faudra probablement ajouter des tunneliers sur la 17 et la 18. » Quant au CDG Express, les travaux doivent démarrer en 2018 pour une livraison fin 2023.

Paris est aussi bien placée en matière de retombées positives. Celles-ci profiteront essentiellement à la Seine-Saint-Denis : création de deux quartiers durables (l’un à cheval sur Saint-Denis, L’Ile-Saint-Denis et Saint-Ouen ; l’autre à Dugny), de passerelles au-dessus de l’A1, rénovation d’équipements sportifs, enfouissement des lignes à haute tension dans le village olympique, pose de murs anti bruit le long de l’A86… « Les Jeux, c’est l’occasion de pousser plus loin la construction d’un Grand Paris qui répare les déséquilibres territoriaux, c’est aussi celle de faire progresser l’offre d’emploi et de formation en préparant le tissu de PME-TPE à saisir toutes les opportunités », souligne Stéphane Troussel (PS), président du conseil départemental.

 

Perspectives stimulantes

 

La diversité des chantiers à mener pour accueillir les Jeux devrait permettre aux PME de décrocher des marchés comme la mise à niveau des équipements sportifs de proximité, futurs sites d’entraînement des athlètes. Promoteurs, architectes, urbanistes, BET… ne seraient pas en reste non plus. Ils pourraient même être sollicités assez rapidement dans le cadre d’appels à projets urbains innovants. « Les deux villages devront être à l’avant-garde des nouvelles pratiques en matière d’innovation environnementale et sociale », estime Jean-Louis Missika, adjoint d’Anne Hidalgo. La réversibilité des immeubles de logements du village des athlètes en bureaux constitue un autre champ d’investigation. Autant de perspectives stimulantes pour le secteur du BTP… mais qui restent à confirmer. La balle se trouve dans le camp du CIO.

 

Focus

Les JO de Paris en chiffres

42 disciplines olympiques et 23 paralympiques.

38 sites de compétition : 28 sites existants, 8 temporaires et 2 nouveaux. Ce chiffre inclut 8 stades de football en régions et le site de la voile à Marseille.

8O % des sites de compétition localisés dans un rayon de 1O km autour du village olympique.

85 % des athlètes logés à moins de 3O minutes de leur site de compétition.

17 OOO lits pour le village des athlètes.

4 OOO lits pour le village des médias.

6,6 Mds € de budget global dont 3 Mds € pour les infrastructures (1,8 Md € pour le village olympique).

44 gares du Grand Paris Express en service.

5,6 à 1O,7 Mds € de retombées économiques.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X