Aménagement

Panne électrique: retour à la normale à Londres

Les trains et les métros à Londres et dans le sud-est de l’Angleterre fonctionnaient normalement vendredi matin, au lendemain de la gigantesque panne d’électricité qui a paralysé les transports jeudi en fin d’après-midi.
Selon Network Rail, la société qui gère les infrastructures ferrovières britanniques, les trains fonctionnaient normalement. Les métros roulaient eux aussi en respectant les horaires, à l’exception d’une ligne qui enregistrait quelques retards.
La coupure de courant, qui s’est produite vers 18H30 heures locales (17H30 GMT), a paralysé les transports publics, immobilisant quelque 250.000 personnes, dont plusieurs milliers étaient coincés dans les métros entre des stations. La coupure, due à la panne d’un transformateur, a duré une trentaine de minutes, mais la remise en route des métros a pris plusieurs heures.
Le maire de Londres, Ken Livingstone, a appelé à l’ouverture d’une enquête, déclarant que cette panne était « un scandale ». « Il faut vraiment se demander pourquoi le quatrième pays le plus riche au monde ne peut pas investir suffisamment dans son système électrique », a-t-il dit au micro de la BBC radio.
Mais National Grid, la société gestionnaire du réseau de transport de l’électricité, a rejeté les accusations de sous-investissements. « Nous avons eu une panne dans le sud-est de Londres, suivie quelques secondes plus tard par une deuxième panne, ce qui a provoqué la coupure de courant », a expliqué un porte-parole du groupe d’électricité Mark Fairburn.
« C’est un événement extrêmement rare », qui ne s’est pas produit depuis les grosses tempêtes de 1987, a-t-il ajouté. C’est la conjonction de ces deux pannes et non le sous-investissement qui a causé la coupure, selon lui.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X