Droit de la construction

Oppidea prépare une métropole toulousaine «sur mesure»

Mots clés : Economie mixte - Etat et collectivités locales - Situation économique

Le 15 janvier, à Toulouse, lors de la présentation de leurs vœux aux acteurs de la construction, le président et le directeur général délégué de la société d’économie mixte d’aménagement de Toulouse métropole Oppidea ont annoncé une accélération des procédures en 2015 avec notamment un nouveau processus d’attribution des droits à construire. Le dispositif sera présenté officiellement le 27 janvier.

Le 15 janvier, à Toulouse, près de 200 promoteurs, bailleurs sociaux et architectes, assistaient à la traditionnelle cérémonie des vœux organisée par Oppidea, la société d’économie mixte d’aménagement de Toulouse métropole. Pour 2015, le principal aménageur de l’agglomération toulousaine a adopté comme slogan «la ville sur mesure».

Pour cela, Gilles Broquère, son nouveau président-directeur général (P-DG) fraîchement élu président des SEM de Midi-Pyrénées, veut qu’Oppidea soit «à l’écoute des acteurs de la construction, mais aussi des habitants qui ont choisi, pour la plupart des nouveaux maires, avec comme demande une densité plus modérée et une meilleure intégration dans le tissu urbain existant des programmes de logements neufs».

Il promet une révision dans la continuité dans la vingtaine d’opérations d’aménagements conduites par Oppidea. «Il n’y aura pas de révolution. Nous nous sommes adaptés à la volonté des nouveaux élus. Cela ne veut pas dire nécessairement moins de logements car il y a des nouveaux arrivants sur l’agglomération et les objectifs du plan local de l’habitat de Toulouse Métropole à respecter», a-t-il précisé. Reste qu’à Balma, Fenouillet, Saint-Orens et Seilh, la révision des ZAC risque de se traduire par une baisse de 10 % des logements. Ailleurs, Gilles Broquère parle de «meilleure organisation des projets».

 

Accélération des procédures

 

La meilleure concertation va de pair avec une accélération des procédures en 2015. «Nous voulons plus d’efficacité et un traitement plus dynamique qui permettent de faire gagner du temps à tout le monde, et donc de l’argent», a déclaré Emmanuel de Séverac, directeur général délégué d’Oppidea. «Cela passe par un nouveau processus d’attribution des droits à construire permettant de gagner six mois, par la commercialisation en tranche plus petite», a poursuivi Gilles Broquère. La présentation officielle de ces nouvelles procédures sera faite le 27 janvier. Ce même jour, Oppidea attribuera des droits à construire pour 1 500 logements réalisés dans les ZAC qu’elle aménage.

L’autre impératif pour Oppidea est d’atteindre l’équilibre avec un résultat d’exploitation positif. A l’inverse du résultat net qui se situe à + 100 000 euros, il est en effet déficitaire: « En 2013, il se situait à – 450 000 euros. Pour l’année 2014, il devrait se situer au même niveau», a indiqué le directeur général délégué.

 

1 320 logements mis en chantier en 2015

 

Les vœux sont l’occasion aussi de présenter un bilan et de dresser des perspectives. En 2014, les travaux réalisés par Oppidea sur les espaces publics des ZAC et dans le cadre de son activité se montent à 40 millions d’euros: 22,5 millions d’euros en aménagement, 17,5 millions d’euros en construction. La même année, les promoteurs et bailleurs sociaux ont réalisé des travaux pour un montant global de 410 millions d’euros.

En 2015, l’activité sur les 20 opérations publiques d’aménagement, les 5 opérations de renouvellement urbain et les 7 opérations de construction conduites par la SEM ne devrait pas faiblir. Seront, par exemple, mis en chantier 1 320 logements, et instruits près de 2 000 permis de construire. En termes d’immobilier d’entreprise, seront choisis les opérateurs et les projets pour l’équivalent de 50 300 m2 de surface de plancher.

Oppidea vient par ailleurs de signer un contrat de réservation avec Altarea Cogedim de l’équivalent de 60 000 m2 de surface de plancher sur la ZAC de Toulouse Montaudran Aerospace. Le promoteur se voit confier la construction d’un quartier mixte autour d’une place centrale imaginée par l’urbaniste David Mangin dans le nord de la ZAC. Son objectif est de sortir rapidement, en trois phases opérationnelles successives, cinq à huit lots. La consultation des différents maîtres d’œuvre interviendra dans le courant de l’année. Les premiers permis de construire devraient être déposés début 2016 avant le lancement des travaux en 2017.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Droit de la construction ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X