Performance énergétique

Onze innovations qui concilient efficacité énergétique et baisse des coûts de construction

Mots clés : Efficacité énergétique - Innovations - Réglementation thermique et énergétique

Dans une enquête « Bâtiment et innovation », l’AIMCC (association des industries de produits de construction) présente onze solutions techniques et produits développés par des industriels, qui permettent de construire des bâtiments plus performants et à meilleur coût. 

Construire mieux et moins cher. L’enquête publiée le 4 février de l’AIMCC (association des industries de produits de construction) fait ressortir onze innovations techniques développées par des industriels. Elles permettent de gagner en efficacité énergétique tout en faisant baisser les coûts de construction et/ou d’exploitation des bâtiments (chauffage, émissions de CO2, consommation d’eau, etc.). Grâce à ces solutions, le coût de construction d’une maison individuelle serait réduit de 10 % et sa performance énergétique améliorée de 15 %.

Ces innovations permettent également d’apporter nombre d’avantages dans le cadre du déroulement du chantier : gains de productivité, délais de construction réduits, pénibilité atténuée pour les artisans, consommations énergétiques réduites.  

 

Focus

Les onze innovations présentées par l'AIMCC

1. Façade Panneaux sandwich : + 80% sur la performance thermique et – 20% sur le coût de la façade.

2. Mur à rupteur thermique intégré : – 15% sur le coût du mur et – 10% sur les besoins en chauffage.

3. Plancher producteur d’eau chaude : – 40% de consommation et – 30% sur le coût du plancher fourni-posé.

4. Surélévation allégée bois : – 10% sur le coût de surélévation et + 20% sur la performance thermique.

5. Brique isolante à joint mince : + 100% sur la performance thermique et 30 fois moins de matière manipulée sur chantier.

6. Récupérateur de calories en toiture : – 20% de consommation électrique sur le poste eau chaude et – 3% sur le coût d’exploitation de la maison.

7. Façade F4 haute performance à isolation répartie : – 20% sur les délais de construction et – 40% d’émissions CO2 en analyse de cycle de vie.

8. Optimisation des apports solaires : – 10% sur les besoins en énergie et – 15% sur le coût du chauffage.

9. Cloison sur garage : + 30% sur la performance thermique et – 15% sur le coût fourni-posé.

10. Fenêtre coulissante mixte PVC / fibre de verre : + 30% sur la performance thermique et – 15% sur le coût fourni.

11. Solution de chauffage par l’air : – 10% sur le coût de l’installation du chauffage et – 70% sur la consommation énergétique

 

Lever les freins existants

 

« Nous devons faire en sorte que les solutions innovantes des industriels soient davantage mises en œuvre sur les chantiers, insiste Hervé de Maistre, président de l’AIMCC. Les pouvoirs publics ont un rôle d’incitation important à jouer en la matière. » Selon l’AIMCC, ils doivent lever les freins existants pour faciliter la diffusion de ces innovations. L’organisation souhaite également que la formation des professionnels du bâtiment valorise davantage les techniques innovantes et encourage le décloisonnement des métiers.

Deux propositions ont été ainsi formulées  aux pouvoirs publics : établir des politiques publiques d’incitation à la rénovation des bâtiments sur la base d’une évaluation globale technique, économique et environnementale de chaque projet, et soutenir le développement du numérique dans le secteur de la construction.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X