Commande publique

Offres anormalement basses : la FFB et l’AMGVF sensibilisent les collectivités et les entreprises

Mots clés : Etat et collectivités locales - Monde du Travail

La Fédération Française du Bâtiment et l’Association des Maires de Grandes Villes de France se sont engagées dans une action de sensibilisation dans l’intérêt des collectivités et pour la pérennité des entreprises et des emplois qu’elles procurent.

En incluant le secteur HLM, les marchés publics représentent environ 20% de l’activité du bâtiment, soit 25 milliards d’euros en 2014, pour une production totale du bâtiment estimée à 124 milliards d’euros HT.

Avec le ralentissement de l’activité, les consultations pour ces marchés publics de travaux font apparaître des écarts de prix très importants, en raison notamment de la grande fébrilité des entreprises confrontées à une situation conjoncturelle difficile. Or, une offre anormalement basse peut compromettre la bonne exécution d’un marché.

Après la charte signée dans le cadre de Batimat 2011 avec l’AMF , la FFB s’est cette fois engagée avec l’AMGVF via un document présenté le 23 septembre , qui recommande aux collectivités de recourir à une méthode de détection des offres anormalement basses par rapport à la moyenne des offres, puis de demander des justifications précises à celles se situant en dessous d’un écart-type et d’évincer celles qui ne permettent pas la bonne exécution du marché.

Les offres anormalement basses trouvent souvent leur origine dans des situations de travail illégal et de fraude au détachement, qui faussent le jeu normal de la concurrence. C’est pourquoi, la FFB et l’AMGVF sensibilisent leurs adhérents sur les bonnes pratiques en matière de marchés publics, tout particulièrement dans une période où l’investissement public local joue un rôle contra-cyclique majeur. Elles appellent notamment à privilégier l’apprentissage dans les appels d’offres, à respecter les délais de paiement et à proposer systématiquement des avances sur marché.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X