Chantiers

Nuage de textile translucide pour un centre commercial

Mots clés : Centre commercial - Magasin - Produits et matériaux - Verre

Pour assurer la jonction entre deux bâtiments d’un centre commercial, les concepteurs ont préféré une verrière en toile gonflée à une verrière classique. Laquelle assure le clos et le couvert, tout en diffusant une lumière naturelle tamisée.

Situé au nord de Perpignan, au cœur d’une zone au fort potentiel économique, le centre commercial de Claira sera, d’ici à la fin de l’année 2012, entièrement transformé. Sa galerie commerciale comptera quelque quarante boutiques supplémentaires, grâce à une extension de plus de 8 000 m² ; l’ensemble sera également complété par un parc d’activités commerciales de 16 200 m2.

Confiée au cabinet d’architectes DGLa, la nouvelle identité architecturale de ce centre « moderne et fluide joue avec les éléments naturels du climat de Perpignan : la luminosité, les nuages, le vent… ». Et ce, conformément aux vœux des maîtres d’ouvrage (Klépierre Ségécé et Carrefour Property).
Les architectes ont ainsi imaginé une verrière et trois auvents réalisés dans une membrane textile gonflée.

 

Lumière tamisée

 

Des ouvrages qui ont donc comme objectif de protéger les entrées du centre commercial (auvents) et de diffuser une lumière douce et naturelle dans la rue intérieure du centre (verrière) : « Aujourd’hui, il est normal d’apporter de la lumière naturelle dans une galerie commerciale. Mais à Perpignan, il y a beaucoup de soleil et une verrière classique n’est pas envisageable – il y a trop de risque de surchauffe et surtout, une trop grande luminosité, explique Yves Simon, architecte de l’agence DGLa. Nous avons donc préféré travailler avec une toile qui adoucit le rayonnement solaire et diffuse une lumière tamisée ». Cette option permet de répondre au caractère esthétique de l’ouvrage : « Nous avons été inspirés par le vent et les nuages. La toile gonflée avec la membrane translucide nous permet d’y répondre en faisant disparaître la structure et en intégrant la charpente ».

 

Multicouche textile

 

La verrière offre une particularité innovante : « Elle assure le clos et le couvert et a donc une fonction d’étanchéité ». Cette caractéristique a imposé, par le biais d’une Atex du Cstb, de vérifier la faisabilité de l’ensemble, notamment les risques d’accumulation d’eau dans le coussin, de corrosion de la charpente ou de dégonflement des coussins.

Concrètement, la verrière est composée de treize modules indépendants, dont un module central et deux modules d’extrémité. Les auvents, eux, ne sont constitués que d’un seul module. L’enveloppe textile est composée d’un multicouche textile avec quatre toiles. Sachant que les deux couches intermédiaires servent à réduire les mouvements d’air à l’intérieur des coussins. Pour assurer la fixation, les toiles, dotées en périphérie d’un ourlet avec un jonc de corde polypropylène, sont plaquées sur les ossatures métalliques de façon continue et solidarisées à la charpente à l’aide de platines métalliques.

 

Focus

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Segece / Carrefour Property
Maître d’œuvre : Atelier d’architecture DGLA (34)
Fabricant : Ferrari SA
Entreprise : Canobio SPA

Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X