Chantiers

Nouvelle Route du Littoral : les premières piles du viaduc du Littoral sortent de mer

Mots clés : Ouvrage d'art - Réseau routier

Près de trois ans après son lancement officiel, le chantier de la Nouvelle Route du Littoral (NRL), sur l’île de la Réunion, vient de franchir une nouvelle étape. Cet été, la méga-barge « Zourite » a commencé la pose des premiers éléments des piles du viaduc du Littoral, l’ouvrage emblématique de la NRL.

Inaugurée en grande pompe en mai dernier, lors d’une cérémonie officielle en présence du président de la Région Réunion, Didier Robert, la méga-barge « Zourite » est entrée en piste sur le chantier de la Nouvelle Route du Littoral (NRL) le 30 août dernier. L’objectif de ce navire-usine, dont les dimensions s’apparentent à celles d’un terrain de football (107 mètres long pour 44 mètres de large) ? Transporter et poser, d’ici 2018, les 48 piles en mer du viaduc du Littoral, l’ouvrage emblématique de la NRL, long de 5,4 kilomètres, construit par le groupement d’entreprises composé de Vinci Construction Grands Projets, Dodin Campenon Bernard, Bouygues Travaux Publics et Demathieu Bard Construction.

Conçue et construite sur-mesure pour le chantier réunionnais, cette méga-barge auto-élévatrice et autopropulsée « hors norme » est dotée de huit « jambes » de 55 mètres de haut et de 4 000 tonnes de capacité unitaire d’élévation, lui permettant de se hisser et de se stabiliser au-dessus du niveau de la mer. Elle est également équipée de deux ponts roulants d’une capacité totale de 4 800 tonnes, installés à 33 mètres de hauteur, au-dessus du pont. Ces derniers servent à charger les éléments préfabriqués des piles du viaduc avant de les placer, avec une grande précision et en s’affranchissant au maximum de la houle, au fond de l’océan, à une profondeur maximale de 17 mètres.

 

Une pile en mer tous les 15 jours


Pour chacune des 48 piles de l’ouvrage, Zourite effectuera deux voyages. Le premier consistera à mettre en place la semelle de fondation et la partie basse du fût de pile. Le second permettra de poser la partie haute du fût de pile et le chevêtre associé ainsi que le méga-voussoir sur pile (la section du tablier à la verticale de la pile). Au total, 144 éléments préfabriqués seront mis en place, sur une période de 24 mois, au rythme moyen d’un appui en mer tous les 15 jours. Une fois érigé, le viaduc du Littoral culminera à une hauteur comprise entre 20 et 30 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Construite sur le chantier naval Crist, en Pologne, Zourite a été acheminée jusqu’au Port, à l’ouest de l’île de la Réunion, au printemps dernier par navire semi-submersible. La méga-barge désormais pleinement opérationnelle, l’ouvrage phare de la NRL voit ainsi sa réalisation se concrétiser. La nouvelle infrastructure, qui compte également un second viaduc de 240 mètres de long, 6,7 kilomètres de digues et un échangeur, devrait être livrée en 2020.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X