Aménagement

Nouvelle étape pour l’aménagement du quartier des Groues à Nanterre

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Transport ferroviaire

L’Etablissement public d’aménagement La Défense Seine Arche (Epadesa) et la SNCF viennent de signer un protocole foncier relatif à l’aménagement du secteur des Groues à Nanterre. Ce nouveau quartier, au pied de la Grande Arche de La Défense, accueillera 340 000 m2 de logements et 200 000 m2 de bureaux.

Le 1er septembre, Hugues Parant, directeur général de l’Epadesa (Etablissement public d’aménagement La Défense Seine Arche) et Sophie Boissard, directrice générale de SNCF Immobilier, ont signé un protocole d’accord foncier, préalable à l’aménagement du secteur des Groues, à Nanterre.

D’une surface de 76 ha, ce quartier est situé au pied de la Grande Arche de La Défense, à la limite de Courbevoie et de La Garenne-Colombes. Lourdement enclavé par les voies ferrées –il est considéré comme une friche ferroviaire sur 47 ha-, il accueille aussi un tissu diffus d’entreprises tertiaires et de production employant de 6 000 à 7 000 personnes. Dernier secteur de développement de cette ampleur dans le périmètre de l’opération d’intérêt national, il va bénéficier d’une très bonne desserte par les transports en commun avec l’arrivée du RER E (2020) et de la ligne 15 du Grand Paris Express (2025). L’ambition de l’Epadesa est d’y créer un quartier mixte avec plus de 10 000 habitants à terme (340 000 m2 de logements sur 37 ha), des services, des commerces et 200 000 m2 de bureaux en préservant les activités existantes.

 

 

Un partenariat sur la durée

 

Le protocole entre l’Epadesa et le groupe SNCF établit un partenariat sur la durée et permet de mobiliser 19 ha de foncier public pour la réalisation de logements. «Ce protocole est indispensable à la mise en œuvre du projet d’aménagement que portent l’Epadesa et la Ville de Nanterre. Un projet ambitieux, avant-gardiste, dans la droite ligne du projet stratégique et opérationnel de l’Epadesa. Les Groues seront un quartier où il fait bon vivre, hyper-connecté, suscitant la création, l’innovation et l’étonnement», déclare Hugues Parant, directeur général de l’Epadesa. De son côté, Sophie Boissard indique que «la SNCF compte bien y développer des programmes de constructions répondant à ses besoins tertiaires et de logements.». Un premier protocole avait déjà été signé en juillet entre la Ville de Nanterre et l’Etat pour définir les ambitions du projet.

 

Les premiers habitants attendus en 2018

 

Après l’élaboration d’un plan guide par Patrick Chavannes, définissant les grands principes et invariants des développements urbains futurs, l’Epadesa a désigné, en 2014, Mathis Güller accompagné des agences Hyl, Alphaville, Franck Boutté Consultants, Mrs Partners, Setec et Concepto, comme urbaniste de cohérence du nouveau quartier. La ZAC des Groues sera créée en mai 2016 et la même année, la Ville de Nanterre engagera la révision de son PLU. Les premiers habitants pourraient arriver en 2018, les livraisons des 4 500 logements s’échelonnant jusqu’en 2025.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X