Vie de l'entreprise

Nouvelle année, nouvelles ambitions pour Qualifelec

Mots clés : Fondation - Qualification des entreprises

Qualifelec achève en 2016 une vaste réforme de son fonctionnement, entamée en juillet 2015. L’association chargée de la qualification des entreprises du génie électrique et énergétique, a entrepris de renouveler son fonctionnement souhaite gagner en réactivité, en visibilité et en efficacité.

En matière de bonnes résolutions, l’association Qualifelec place la barre haute. A partir de janvier 2016, l’organisme français de qualification des entreprises du génie électrique et énergétique délivrera ses attestations chaque mois. Auparavant, elles n’étaient remises que trois à quatre fois fois l’an. « C’est une demande de la profession. En cas d’imprécisions dans un dossier, le candidat peut postuler de nouveau le mois suivant », indique Alexandra Del Medico, secrétaire générale de Qualifelec. Pour répondre à la demande, les douze commissions régionales qui composent l’association se réuniront trois fois par an. Elles traiteront à tour de rôle des dossiers provenant de tout le territoire.

La mesure s’ancre dans un large programme de modernisation amorcé lors du 60e anniversaire de Qualifelec, en juillet 2015. A cette occasion, ses responsables ont annoncé un changement complet des référentiels de qualification. « Nous avons entrepris de les clarifier. De la sorte, le client final possède une meilleure vision des compétences des sociétés qualifiées. Cette refonte accompagne également les évolutions en cours dans notre marché », explique Alexandra Del Medico.

Entre autres évolutions, l’apparition du label Reconnu garant de l’environnement (RGE) et de l’éco-conditionnalité a tout particulièrement poussé l’association à revoir le découpage de ses qualifications. Elles s’insèrent ainsi dans les différents domaines de travaux détaillés dans le moteur de recherche de l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (Ademe).

 

Simplification des marques

 

Dans cette démarche, c’est la qualification « Installations électriques », la marque majeure de Qualifelec, qui se trouve la plus modifiée. De quatre catégories, elle passe à deux : « logement-commerce et petit tertiaire » et « moyen-gros tertiaire et industrie ». Les mentions – des compléments assujettis à une qualification qui accréditent les compétences dans une activité spécifique – se diversifient. On notera entre autres l’apparition de nouvelles entrées « logement-bâtiment connecté » et « infrastructure de recharge pour les véhicules électriques ». « Ce sont des ajouts logiques. Nous répondons à une orientation de notre secteur. Ces équipements deviennent d’un usage courant », observe Thierry Grosdidier, responsable du service technique de l’organisme.

Par ailleurs, les mentions « solaire photovoltaïque » et « chauffage électrique » sont extraites de la sphère des « installations électriques » et possèdent maintenant leur propre qualification. Quant au domaine « chauffage, ventilation, climatisation » (CVC), il est divisé en quatre titres : le déjà cité « chauffage électrique », « ventilation », « pompe à chaleur », et « chauffe-eau thermodynamique ». Les anciennes qualifications restent valables jusqu’à leur date de renouvellement.

 

Mention RGE et dossier numérique

 

Au sein de cette structure, le label RGE, indispensable à l’obtention de certaines aides à la rénovation, est distribué comme une mention des qualifications issues de la découpe de « CVC », ainsi que des étiquettes « installations électriques » et « solaire photovoltaïque ».

Autre chantier essentiel, les demandeurs pourront dans les prochains mois constituer les dossiers administratif et technique sur le site internet de Qualifelec. Ils pourront disposer d’une assistance de téléphonique dans ces démarches. « Le dispositif complet devrait être en place au second semestre de 2016, précise Alexandra Del Medico. Il est d’ores et déjà possible de payer et d’éditer ses certificats en ligne. » Grâce à cette nouvelle organisation, l’association espère gagner en réactivité.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X