Environnement

Nouvel épisode dans la bataille sur les déchets des Bouches-du-Rhône

Le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a déféré devant le tribunal administratif de Marseille le plan d’élimination des déchets ménagers du conseil général des Bouches-du-Rhône, énième épisode de la bataille autour du traitement des déchets qui se joue dans le département.

Christian Frémont a déposé lundi un recours contre le plan départemental, adopté le 30 janvier, parce qu’il n’inclut pas l’incinérateur voulu par la communauté urbaine de Marseille (MPM), a-t-on appris mercredi auprès de la préfecture.
« Légalement, ce plan doit inclure tout plan avancé de traitement des déchets. Or il n’inclut pas l’incinérateur » prévu par MPM, a précisé la préfecture.
Le plan du département, à majorité socialiste, favorise le tri sélectif, la méthanisation-compostage et l’enfouissement, et refuse d’inclure le projet d’incinérateur de MPM.

Présidée par le maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, MPM a programmé la construction d’un centre de traitement des déchets doté d’un incinérateur dont les travaux de construction doivent débuter en juillet pour une mise en service à l’été 2008 afin de remplacer l’immense décharge à ciel ouvert d’Entressen dont la fermeture est programmée fin 2006.
Cette usine qui doit traiter chaque année 410.000 tonnes de déchets, va être implantée sur un terrain appartenant au port autonome de Marseille mais sur le territoire de Fos-sur-Mer, qui n’appartient pas à MPM.
Les élus de Fos-sur-Mer et de la communauté urbaine de Ouest-Provence, s’opposent à l’incinérateur, le jugeant nocif pour l’environnement et la santé de leurs administrés dans cette zone déjà fortement industrialisée. Depuis plusieurs mois, ils multiplient les actions contre l’incinérateur.

Outre des manifestations, ils ont organisé un référendum au cours duquel la population de Ouest-Provence a voté non à 97,80% contre l’incinérateur. Les communes de Ouest-Provence avaient égalament voté mi-janvier une délibération modifiant le plan local d’urbanisme pour interdire l’installation de l’incinérateur. Mais le 1er mars le tribunal administratif de Marseille avait suspendu cette délibération, suivant le recours présenté par le préfet de région.
Une nouvelle manifestation des opposants à l’incinérateur est prévue samedi à Marseille.

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X