Environnement

Nouveau record absolu de chaleur en Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne a établi dimanche un nouveau record absolu de chaleur, avec une température de 38,1 degrés Celsius (100,6 degrés Fahrenheit) enregistrée à Gravesend, dans le sud de l’Angleterre, a annoncé le centre de météorologie nationale.
Le record historique de 37,1°C, qui datait de 1990, avait été battu une première fois en début d’après-midi à l’aéroport londonien de Heathrow, où le mercure avait grimpé à 37,9 degrés Celsius à 14h50 locales (13h50 GMT).
Le nouveau record de 38,1°C a été établi peu après à Gravesend, dans le comté du Kent.
C’est la première fois que la Grande-Bretagne franchit la barre symbolique des 100 degrés Fahrenheit, soit 37,8 degrés Celsius.
Alors que des millions de Britanniques sont allés chercher un peu de fraîcheur au bord de la mer ou dans les parcs, la canicule a provoqué de violents orages accompagnés de pluies dans le nord et le centre de l’Angleterre qui ont fait un mort et une vingtaine de blessés.
Au large de Hartlepool (nord-est), un pêcheur a trouvé la mort et un autre a été hospitalisé en état d’hypothermie après que leur petit bateau eut chaviré lors d’une tempête.
A Birmingham (centre), 14 personnes qui assistaient à un match de football dans un centre de loisirs ont été blessées lorsque la foudre s’est abattue sur le stade dans le courant de l’après-midi.
Une femme d’une quarantaine d’années, frappée directement par la foudre selon des témoins, a dû être hospitalisée après avoir fait une crise cardiaque. Plusieurs autres spectateurs ont été soignés pour des brûlures ou des blessures aux yeux.
Six autres personnes ont été blessées quand la foudre a frappé le parapluie d’un visiteur au Salon de l’agriculture de Stonehouse Farm (centre). Une femme a été grièvement brûlée, les autres blessés étant plus légèrement atteints.
La chaleur aura toutefois fait des heureux: le total des gains des nombreux parieurs qui ont misé sur le franchissement du cap des 100 degrés Fahrenheit pourrait se chiffrer en millions de livres.
Parmi les autres bénéficiaires de la canicule figurent également les propriétaires de pubs et de cafés qui, selon les estimations de la profession, pourraient avoir servi trois millions de pintes de bière supplémentaires ce week-end.
Lundi, le thermomètre ne devrait pas afficher plus de 33 degrés Celsius à Londres. Des températures plus conformes aux habituels étés britanniques sont attendues en Grande-Bretagne à partir du milieu de la semaine.

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X