Immobilier

« Nous voulons que le Biotope devienne un des symboles de Lille capitale mondiale du design », Philippe Jouy, président de Bouygues Bâtiment Nord-Est

Lille n’a pas été retenue pour accueillir l’agence européenne du médicament mais cela ne signifie pas l’abandon du Biotope, bâtiment emblématique programmé en urgence par la Métropole Européenne de Lille pour accueillir l’agence dans les temps. Philippe Jouy, président de Bouygues Bâtiment Nord-Est détaille pour Le Moniteur pourquoi les équipes de Bouygues bâtiment Nord-Est et de Linkcity restent sur le pied de guerre pour lancer rapidement les travaux.

Suite à l’annonce de la défaite de Lille, les travaux du Biotope vont-ils être abandonnés ?

Philippe Jouy : Pas du tout ! Si nous partageons la déception des acteurs locaux, pour nous l’aventure continue dans une configuration différente. Ce bâtiment haut de gamme a toute sa place sur le marché du tertiaire lillois qui est le deuxième plus dynamique en France en région après Lyon.

 

Vous avez déjà des repreneurs ?

P.J. : Plusieurs grands comptes ont déjà manifesté des signes d’intérêt pour occuper la totalité des 30 000 m2. Avec beaucoup de végétation, le projet imaginé par les architectes Henning Larsen Architects (Danemark) et Keurk Architecture (Lille) privilégie la qualité d’usage et le confort des utilisateurs. Le bâtiment emblématique répondra à tous les derniers standards en matière de bureaux et vise les labellisation Breeam excellent, biodiversity et  E+C-. De plus son emplacement à proximité des gares est exceptionnel. Nous voulons en faire un des symboles de Lille capitale mondiale du design.

 

Les délais sont-ils repoussés ?

P.J. : Nous nous donnons juste quelques mois supplémentaires afin de fixer un nouveau montage pour les nouveaux occupants mais nous n’allons surtout pas interrompre la dynamique engagée. Le dossier locataire est prêt à être consulté aussi bien en français qu’en anglais ! Nous avons obtenu pour ce bâtiment le permis de construire en un mois et nous espérons ne pas avoir besoin de le modifier puisque les aménagements à réaliser devraient être uniquement en interne. Il s’agit pour nous de lancer rapidement les travaux afin d’être prêts en 2020 pour Lille capitale mondiale du design.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X