Profession

« Nous proposons l’organisation d’un Grenelle de la commande publique », Johann Froeliger, président du Syndicat de l’architecture

Mots clés : Architecture

Nouvellement élu, l’architecte mulhousien va présider pour les trois prochaines années une organisation forte de 800 adhérents. Avec pour dossiers prioritaires la défense du concours dans la commande publique et la place de l’architecte dans le BIM.

Le dernier congrès du Syndicat de l’architecture, tenu le 28 février dernier à Paris, a vu Johann Froeliger succéder à Patrick Colombier à la présidence de l’organisation. L’architecte mulhousien prend ses fonctions dans une période marquée notamment par le projet d’ordonnance transposant la directive européenne sur les marchés publics et la prochaine conclusion de la Stratégie nationale pour l’architecture voulue par la ministre de la Culture Fleur Pellerin. Tour d’horizon des priorités du syndicat.

 

Comment avez-vous accueilli l’initiative du ministère de la Culture de définition d’une Stratégie nationale pour l’architecture ?

Johann Froeliger : Nous nous sommes pleinement associés à cette réflexion, indispensable où la profession voit sa situation sociale fortement dégradée : aujourd’hui 25% des architectes gagnent moins de 10 000 euros par an, et 50% moins de 20 000 €. Au même moment, le projet d’ordonnance sur les marchés publics menace de fragiliser encore un peu plus la maîtrise d’œuvre en remettant en cause la garantie du concours… Il est indispensable d’avoir une réflexion globale sur tous...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X