Transport et infrastructures

Notre-Dame-des-Landes: piratage du site de la pétition pour l’évacuation de la ZAD

Mots clés : Gares, aéroports

Bruno Retailleau, nouveau président (LR) de la région des Pays de la Loire a lancé une pétition exigeant l’évacuation de l’emprise foncière du futur aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Mais ce lundi, le site a été piraté par un groupe de hackers «anonyme».

Pour Bruno Retailleau, la situation ne peut pas durer. Selon lui, plus de 200 exactions liées à la ZAD et aux «zadistes» ont en effet été recensées. Et le nouvel homme fort de la région d’énumérer «les squats des habitations, les routes coupées, les dégradations de biens publics et privés, les engins de chantier incendiés, les attaques contre les forces de l’ordre, les journalistes et scientifiques menacés, le caillassage du juge en charge des expropriations, le racket des habitants contraints d’ouvrir leur coffre de voiture et de donner leurs courses…».

Cette pétition diffusée sur Internet et dans les médias locaux vise «la majorité silencieuse», à savoir «tous les citoyens qui sont pour le respect de l’Etat de droit et pour le droit à la tranquillité publique». «Cette majorité silencieuse, ce sont tous ces citoyens qui n’ont pas le temps d’aller manifester, qui n’ont pas la culture du groupe de pression, mais qui veulent que l’Etat les entende. Cette pétition, c’est un micro que leur tend le conseil régional.» a conclu Bruno Retailleau pour qui «la «Zone A Défendre» est une zone à reprendre, afin que la loi de la République y soit respectée».

Si Bruno Retailleau a revendiqué plus de 15 000 signatures quelques jours après la mise en ligne, il a certainement dû déchanter rapidement car son initiative a tourné en polémique après la fuite du coût de la campagne de publicité (60 000 euros) dans les médias locaux. Enfin, ce lundi, nouveau coup dur. Le site du conseil régional a été piraté par un groupe de hakers appelés Anonymous GPII.

Pour la région, qui va porter plainte, «ce piratage vient s’ajouter aux menaces régulières contre Bruno Retailleau, via des messages sur les réseaux sociaux ou des graffitis lors des manifestations comme ce week-end à Rennes lors de la dévastation du centre-ville».

 

Focus

Texte de la pétition

Depuis plusieurs années, de nombreux habitants de Loire-Atlantique subissent régulièrement les conséquences de la situation à Notre-Dame-des-Landes.

Parmi eux, les riverains de la «zone à défendre» sont particulièrement exposés.

Plus de 200 exactions liées à la ZAD et aux «zadistes» ont en effet été recensées: squats des habitations, routes coupées, dégradations de biens publics et privés, engins de chantier incendiés, entreprises intervenant sur le chantier saccagé, forces de l’ordre attaquées, journalistes et scientifiques menacés, caillassage du juge en charge des expropriations, pillage d’un camion de marchandises, racket des habitants contraints d’ouvrir leur coffre de voiture et de donner leurs courses…

Le 22 janvier dernier, des riverains de la ZAD ont une nouvelle fois été victimes des zadistes: la maison d’un couple qui avait lancé une pétition réclamant l’évacuation de la «zone à défendre» a été vandalisée. La porte a été forcée, les murs intérieurs tagués d’insultes et de menaces, le logement entièrement mis à sac…

Cette situation ne peut plus durer.

Que l’on soit partisan ou opposant au projet d’aéroport, personne ne peut accepter que de simples citoyens voient régulièrement leurs droits bafoués: leur droit à la sécurité, leur droit de propriété, leur droit de circuler.

La démocratie, c’est le respect de l’opinion de chacun mais c’est aussi le respect des droits de chaque citoyen. Ce que nous demandons, c’est le retour de l’Etat de Droit à Notre-Dame-des-Landes.

– Nous demandons la protection des riverains contre les agissements des «zadistes».

– Nous demandons l’évacuation de la ZAD en application de la loi et des décisions de justice.

La liberté d’expression est légitime mais elle doit s’exercer dans un cadre républicain, sans recours à la violence et dans le respect de chacun.

Pour signer la pétition: www.petitionzad.paysdelaloire.fr

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Pourquoi

    Si Le Moniteur met le lien de cette pétition, peut-être devrait-il rechercher la véracité des faits cités? Ou proposer un contre-avis? Je viens consulter les articles du Moniteur pour m’informer sur le monde de la construction, pas pour ce genre de sujets de société qui divisent…
    Signaler un abus
  • - Le

    Propagande et subjectivité

    Si Le Moniteur met le lien de cette pétition, peut-être devrait-il rechercher la véracité des faits cités? Ou proposer un contre-avis? Je viens consulter les articles du Moniteur pour m’informer sur le monde de la construction, pas pour ce genre de sujets de société qui divisent.
    Signaler un abus
  • - Le

    petit mensonge

    ce que bruno retailleau oublie de dire c’est que la maison taguée n’appartenait plus aux proprietaires qui se sont plaint mais a Vinci qui l’avait acheté. petite manipulation A quand un petition de Retailleau contre les degradation des agriculteurs productivistes ? les degradations routieres sont nettement plus importantes….
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X