Transport et infrastructures

Notre-Dame-des-Landes: la fronde des départements voisins pourrait mettre un terme au projet d’aéroport

Mots clés :

Établissement recevant du public (ERP) ou assimilé

-

Gouvernement et fonction publique

Critiquant «l’amateurisme gouvernemental» sur le dossier du transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), les présidents des départements de la Mayenne, du Maine-et-Loire, du Morbihan et de la Vendée souhaitent être consultés lors du référendum local annoncé le 11 février par François Hollande.

Après que Matignon a suggéré que le périmètre de cette consultation locale soit celui de la Loire-Atlantique, les présidents de droite de quatre départements limitrophes ont annoncé faire «front face à l’amateurisme gouvernemental dans la gestion» du dossier, qui empoisonne le quinquennat de François Hollande. En revanche, ils souhaitent faire entendre leur voix. «Si une consultation locale devait être organisée, ce qui me paraît pour le moins hypothétique, il conviendra alors obligatoirement que les départements limitrophes soient intégrés dans son périmètre», demande ainsi François Goulard (Les Républicains, Morbihan), co-signataire d’une tribune avec Olivier Richefou (UDI, Mayenne), Christian Gillet (UDI, Maine-et-Loire) et Yves Auvinet (DVD, Vendée).

Les quatre élus de droite se montrent très critiques vis-à-vis du gouvernement. «L’annonce par le président de la République de ce projet de référendum n’est en réalité qu’un leurre pour masquer le pitoyable marchandage lié à la participation des écologistes au mercato gouvernemental… Il est vrai que François Hollande nous habitue depuis 2012 à l’art cynique de l’enfumage et de la duperie pour tout éluder et ne rien décider…», reproche Olivier Richefou, président du Département de la Mayenne. «Oser proposer un référendum, alors même que les conditions juridiques de sa faisabilité ne sont pas réunies, c’est la négation du droit et des décisions de justice et c’est un déni qui bafoue les décisions démocratiques portées par les élus locaux», ajoute Christian Gillet.

Pour autant, ces élus sont favorables au transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes. Et s’ils sont opposés à un référendum, ils entendent cependant «y exercer leur droit de regard». « La zone d’influence du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est interrégionale (Bretagne/Pays de la Loire) et concerne donc très directement nos départements» déclare Yves Auvinet, Président du Département de la Vendée, même si ce département est le seul à ne pas être membre du syndicat mixte aéroportuaire, tout comme les régions Bretagne et Pays de la Loire, qui participent au financement du projet. Enfin, dans un communiqué séparé, le président du Vendée rappelle que ce projet d’aéroport «devra être accompagné d’un nouveau franchissement sur la Loire».

Outre les critiques très sévères vis-à-vis de la gestion du dossier, cette tribune vient compliquer si besoin en était la tâche de Matignon qui s’est donné «avant l’été» pour organiser cette consultation. L’idée du Premier ministre était de «donner une légitimité supplémentaire» à ce projet en donnant la parole à la population concernée.

Or il semblerait que plus les habitants sont concernés, plus ils souhaitent la construction d’un nouvel aéroport. Alors que les enquêtes nationales font état d’une majorité contre le transfert, un sondage Louis Harris commandé par le PS indiquait qu’en novembre dernier, 59% des Ligériens et 65% des habitants de Loire-Atlantique étaient favorables au projet.

Cette fronde des élus de droite risquerait bien d’enterrer définitivement le projet !

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X