Transport et infrastructures

NGE remporte le réseau très haut débit du Grand Est

Mots clés : Etat et collectivités locales - Télécommunications

Le groupe de construction conduit, via sa branche concessions, le groupement choisi par le conseil régional pour couvrir sept départements dans les six ans. Les investissements s’élèvent à 1,3 milliard d’euros.

Coup double pour NGE. Déjà choisi pour installer la fibre optique très haut débit en Alsace, le groupe mène le groupement retenu pour équiper le reste du Grand Est à l’exception de la Moselle. La commission permanente du conseil régional, réunie le 13 juillet, a entériné ce choix qui porte sur la conception, la construction, l’exploitation, la commercialisation et le financement d’un réseau de 830 000 prises dans sept départements (Meurthe-et-Moselle, Vosges, Meuse, Marne, Haute-Marne, Aube et Ardennes). 

Mandataire, NGE Concessions est associé à l’opérateur de réseaux télécom Altitude Infrastructure et sa filiale Shira et aux fonds Chrono Invest et Sobo. Il l’a emporté face à SFR. Parmi les majors de la construction, seul Bouygues était représenté via sa filiale Energies & Services dans l’une des trois offres concurrentes.

 

Le risque et le financement


L’investissement s’élèvera à 1,3 milliard d’euros et consistera essentiellement en des travaux de déploiement. Il se réalise dans le cadre d’une délégation de service public concessive qui transfère au futur exploitant le risque et la plus grande majorité du financement. Dans le cas présent, le groupement privé prendra à sa charge plus de 85 % du montant, ne laissant qu’une contribution publique de 177 millions d’euros partagée entre l’Etat et l’Europe (50 % à eux deux), la Région, les départements et les communes-intercommunalités.

Un bilan plutôt « inespéré » compte tenu de la faible densité de population  mais résultat de la « masse critique » du projet, ne manque pas de souligner Philippe Richert, président (LR) de la région, pas mécontent de trouver ici un motif de légitimité au vaste ensemble Alsace-Lorraine-Champagne Ardenne souvent décrié pour sa taille.

« Sans équivalent à cette échelle » en France, ce « modèle » régional Grand Est aboutira à « la couverture de 100 % du territoire en très haut débit, aux mêmes niveaux de service et aux mêmes tarifs de connexion », assure Philippe Richert.

 

Premiers chantiers à la mi-2018

 

Le contrat va durer 35 ans. Suite à sa signature à la rentrée, NGE Concessions et ses partenaires vont disposer de 4 ans et 9 mois pour boucler le déploiement. Après les études, les travaux devraient démarrer à la mi-2018. « Ils s’engageront en simultané dans chaque partie du territoire et commenceront par les zones prioritaires, celles aux débits actuels les plus faibles, qui ont été définies par chaque département », précise Franck Leroy, vice-président de la Région pour la solidarité territoriale.

Selon l’élu, le Grand Est se couvrira ainsi de centaines de chantiers simultanés, représentant 1 100 emplois en équivalent temps plein.

Le montage concessif retenu reproduit celui retenu en Alsace,  qui a abouti également à désigner NGE Concessions et Altitude, pour un investissement de 450 millions d’euros depuis l’an dernier jusqu’en 2022.

Dans le Grand Est, seul le département de la Moselle a maintenu le modèle plus classique du syndicat mixte avec les intercommunalités. Son choix s’est porté sur un groupement groupe Vinci (Vinci Energies-Axians et Sogea Est)  et Sogetrel, pour 124 millions d’euros de travaux qui ont démarré ce printemps. 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X