Transport et infrastructures

NGE, l’entreprise moyenne qui devient grande

Mots clés : Travaux publics

Pour le « pure player » des TP, l’année 2011 n’a pas été de tout repos : acquisition de TSO, forte croissance organique, vainqueur de plusieurs partenariats public-privé, entrée de nouveaux actionnaires au capital… En 2012, le groupe entend multiplier les succès en commun avec sa nouvelle filiale dans le ferroviaire et enrichir l’offre de TSO à l’international.   

« Notre développement s’accélère », se félicite Joël Rousseau, le président de NGE en présentant les résultats du groupe le 18 avril. Un fait difficilement contestable. Le chiffre d’affaires du groupe a progressé de 26,1% (dont 18,6% en croissance organique, TSO ayant réalisé un chiffre d’affaires annuel de 203 millions) pour atteindre 1,14 milliard d’euros. La marge opérationnelle s’établit à 2,6% (+1,4 point) tandis que le résultat net a été multiplié par trois à 15 millions d’euros. Alors lorsque le carnet de commandes progresse lui aussi de plus de 50% et s’élève à 1,84 milliard d’euros, la satisfaction de l’équipe dirigeante est compréhensible. Mais ce n’est pas tant ces bons résultats que la « magnifique acquisition de l’entreprise de travaux ferroviaires TSO , qui s’est faite en trois mois », qui réjouit son équipe dirigeante. « Il s’agit d’un nouveau métier mais aussi d’une étape essentielle pour notre développement», explique le président de NGE. En effet le secteur ferroviaire a  le vent en poupe. Et TSO est présent dans de nombreux projets d’infrastructures ferroviaires, qu’il s’agisse de LGV (SEA ou LGV Est), de tramways (Orléans, Paris, Grenoble…) ou de métros (Le Caire, ligne 14 à Paris, Panama…). Achetée environ 150 millions d’euros en septembre 2011 (en titres et en cash), NGE entend développer avec elle ses offres « multimétiers ». « Nous aimerions aussi suivre TSO, présent à l’international depuis 1972, en complétant ses savoir-faire», ajoute Joël Rousseau.

 

Deux nouveaux actionnaires

NGE poursuit aussi sa stratégie offensive sur les grands projets et monte en puissance sur les contrats de partenariat. L’an dernier, le  «pure player» des TP a ainsi obtenu la concession de l’autoroute A63 (avec Colas, Screg, Spie batignolles et Egis Projects) et réussi le closing financier de l’autoroute A150 en fin d’année. « 240 millions d’euros à trouver en pleine crise, ce n’était pas facile, mais les banques nous font confiance car notre ratio endettement/fonds propres ne s’est pas dégradé, sourit le président de NGE. Nous sommes mûrs pour présenter des offres en préfinancement privé seuls ou en association au-delà de 500 millions ». Déplorant le fait que peu d’acteurs s’intéressent au financement des PPP inférieurs à 200 millions d’euros, le groupe espère que son projet de fonds d’investissement dédié aux infrastructures, monté en partenariat avec la compagnie Benjamin de Rotschild et le gestionnaire mutualiste OFI-Infravia, sera opérationnel cet été.

Pour financer tous ces développements, NGE a fait entrer deux investisseurs de long terme, qui détiennent désormais 35% du capital de la société : le Crédit Mutuel-CIC Capital Finance et le Fonds stratégique d’investissement (FSI, groupe Caisse des dépôts). 65% du capital est détenu par les huit personnes du comité exécutif – qui en gardent le contrôle – et 300 cadres.  «C’est un gage de stabilité, de durabilité et d’indépendance», rassure son président.

Au-delà des grands projets, NGE réalise plus de 50% de son activité via ses implantations régionales multimétiers. Ses 14 directions régionales, ont en effet engrangé 655 millions de chiffre d’affaires (+13%). De son côté, TSO, qui n’a pas vocation à changer de nom, restera centralisée à Chelles (Seine-et-Marne). NGE aborde donc l’année 2012 avec des bases solidifiées, des compétences élargies et des capacités financières renforcées. De quoi accélérer encore son développement. 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X