Construction Numérique

NGE choisi pour créer le réseau très haut débit d’Alsace

Mots clés : Télécommunications - Travaux publics

Le groupe provençal de travaux publics conduit le groupement retenu pour la conception, la construction et l’exploitation du réseau très haut débit d’Alsace. Les travaux se monteront à 400 millions d’euros pendant huit ans.

Cela restera comme la dernière décision majeure du conseil régional d’Alsace: l’ultime réunion, le 13 novembre, de sa commission permanente avant la fusion avec la Champagne-Ardenne et la Lorraine au sein de l’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (Acal), a attribué la délégation de service public de son réseau très haut débit (THD). NGE Concessions conduit le groupement lauréat qui l’associe à l’opérateur Altitude Infrastructure. Candidat malheureux au Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg où il postulait en tandem avec le régional Lingenheld, le groupe de travaux publics trouve là l’occasion d’une référence majeure dans l’Est. Il s’agit, en outre, du premier marché en télécommunications de sa filiale de concessions déjà active dans les autoroutes.

Le marché s’organise selon une délégation de service public (DSP) sur «la conception, l’établissement, l’exploitation, la commercialisation et le financement du réseau pour une durée de 30 ans», précise le conseil régional. Les collectivités pensaient initialement créer le réseau par leurs fonds propres, sous la maîtrise d’ouvrage d’un syndicat mixte entre la région et les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin. Les marques d’intérêt de plusieurs opérateurs ont finalement abouti à monter une DSP «concessive», dans laquelle le privé construit et exploite à ses risques et périls tandis que la collectivité lui verse une contribution pour couvrir les obligations de service public, explique le conseil régional. Cette solution soulagera les finances publiques. Le volet financement associe au tandem lauréat les investisseurs Miranda et Callisto.

La création du réseau THD, qui engage le futur exécutif de l’Aacal, déclenchera 400 millions d’euros de travaux, comprenant une tranche ferme pour 370 000 prises à installer en six ans, puis une conditionnelle de 100 000 prises supplémentaires jusqu’en 2024 pour les communes connectées à des réseaux de câble.

 

Plate-forme de formation à la fibre optique

 

Les chantiers seront principalement réalisés par EHTP et Muller TP, filiales du mandataire, mais elles laisseront de la place aux entreprises extérieures, pour le génie civil notamment, souligne NGE. De manière plus générale, NGE et Altitude annoncent proposer la constitution d’une plate-forme de formation «pour les PME alsaciennes qui souhaitent monter en compétences en fibre optique».

Le futur réseau entend éviter la fracture numérique, dans la mesure où il déploiera la fibre optique dans les 831 communes alsaciennes (sur 904) qui ne sont pas raccordées par un opérateur privé.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X