Entreprises de BTP

Nexity rachète à Vivendi Universal pour 120 M€ d’actifs immobiliers

Vivendi Universal, dans le cadre de sa stratégie de désendettement, a décidé de vendre pour 120 millions d’euros d’actifs immobiliers à Nexity, une de ses anciennes filiales, opération qui solde en grande partie son aventure de propriétaire immobilier.
Nexity a souligné que les 75 actifs achetés à Vivendi Universal (tour de bureaux, locaux d’activité et terrains à bâtir) seront appelés à être cédés ou à être exploités dans le cadre du lancement de programmes immobiliers.
Stéphane Richard, président du directoire de Nexity, a précisé que la moitié des actifs achetés, dont la tour Gallieni à Bagnolet (Seine-saint-Denis), devra être vendue dans les tout prochains mois. Quant aux terrains à bâtir, « ils nous serviront de gisement de réserve foncière et devraient être utilisés pour lancer des opérations de logements privés ». « Seuls deux sites (Bruxelles et Charenton) devraient être destinés à des opérations de bureaux », a-t-il ajouté.

M. Richard a indiqué être en négociations depuis plus de 6 mois avec Vivendi et connaître parfaitement les actifs achetés car « nous exploitions ces biens en tant que mandataire de gestion ».
Avec cette vente d’actifs immobiliers, qui sera concrétisée fin juin, Vivendi Universal ne possèdera pratiquement plus de patrimoine immobilier hormis quelques immeubles en Allemagne et des tours à la Défense, a-t-on appris de la part de professionnels du secteur.
Le patrimoine de Vivendi, hérité de la Compagnie Générale des Eaux, était considérable. Avec la crise immobilière des années 1990, le groupe avait englouti des milliards de francs dans cette activité dont il s’est peu à peu séparé.

L’acquisition réalisée par Nexity sera financée par endettement et fonds propres, indique le communiqué. Cette opération répond à la stratégie de développement de Nexity à savoir jouer un rôle d’investisseur financier tout en étant opérateur sur le terrain, gestionnaire d’actifs et opérateur de services immobilier, a indiqué le groupe immobilier.
Nexity est sorti depuis deux ans de l’orbite de Vivendi, dont il était une filiale à 100%, et mène depuis d’importantes opérations de promotion immobilière, tant dans les bureaux en ayant acquis une partie des terrains Renault à Boulogne, que dans la promotion de logements privés avec sa filiale George V.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X