Immobilier

Nexity croît toujours

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Entreprise du BTP - Gestion et opérations immobilières

Le groupe immobilier a publié mercredi 25 octobre un chiffre d’affaires en hausse de 11,4% pour les neuf premiers mois de 2017 et réitéré ses prévisions annuelles grâce notamment à des réservations de logements attendues en « légère croissance ».

De janvier à septembre, le chiffre d’affaires de Nexity, « en hausse dans tous les métiers », s’est établi à 2,25 milliards d’euros (+11,4%), alors que le groupe table sur une progression « de l’ordre de 10% » cette année, précise un communiqué. En ce qui concerne les perspectives pour 2017, le groupe réitère tabler sur un résultat opérationnel « d’au moins » 300 millions d’euros cette année et 325 millions la suivante.

« Le marché résidentiel français est toujours dynamique, et devrait s’afficher en légère hausse sur l’ensemble de l’année 2017, à 130.000 réservations, record historique », commente le PDG Alain Dinin, cité dans le communiqué. « Soutenue par des taux d’intérêt toujours bas, par des mesures fiscales adaptées, et de façon plus fondamentale par une forte demande tendancielle de logements neufs notamment en zones tendues, cette dynamique de marché est saine et ne s’accompagne pas de tensions sur les prix de vente », dit-il.

Avec une hausse « de près de 20% » des réservations de logements neufs sur les 9 premiers mois de l’année – grâce à la croissance organique et aux « très bonnes » performances de sa marque Edouard Denis -, Nexity table désormais sur une part de marché « supérieure à 13,5% » en 2017.

M. Dinin espère que le débat parlementaire va « améliorer » le projet du gouvernement en matière de logement, « notamment en ce qui concerne les bailleurs sociaux » sur lesquels une ponction de 1,7 milliard d’euros est prévue dans le projet de budget 2018, « les zones dites non tendues » où les aides publiques seront réduites, et « les aides à l’accession pour les ménages aux revenus modestes ».

Le chiffre d’affaires du pôle immobilier résidentiel a progressé de 11,6% à 1,63 milliard d’euros, ce qui reflète la progression du carnet de commandes constatée les trimestres précédents. De son côté le chiffre d’affaires du pôle immobilier d’entreprise, bien plus modeste, a bondi de 29,9% à 246 millions d’euros, « compte tenu de la montée en puissance des projets signés en 2015 et 2016 ». Enfin l’activité du pôle services a augmenté de 1,3% à 373,1 millions d’euros. En son sein, l’activité générée par l’administration de biens a compensé le recul du chiffre d’affaires des services immobiliers aux entreprises.

Le carnet de commandes à fin septembre, en promotion, s’élève à 4,46 milliards d’euros, en hausse de 11%.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X