Culture

Nantes, capitale de l’architecture durant deux jours

Mots clés : Architecture

3e Biennale du réseau des maisons de l’architecture, Journée nationale de l’architecture dans les classes, restitution des premières résidences métropolitaines internationales d’architectes, 40e anniversaire de la tour Bretagne… l’architecture sera à l’honneur les 18 et 19 novembre.

Point commun de tous ces événements: l’envie de partager et de faire connaître la création architecturale au plus grand nombre. C’est ce qu’a su faire l’architecte québécois Jean Beaudoin, en résidence durant 11 semaines à Nantes, et dont les travaux sur «le temps du chantier» ont été présentés le 16 novembre au soir à la Maison de l’Architecture des Pays de la Loire. Son travail, qui met en échos trois opérations montréalaises et trois nantaises fait l’objet d’une exposition jusqu’en février.

Belle initiative donc de la Maison de l’architecture des Pays de la Loire sur laquelle le réseau des Maison de l’architecture pourra se pencher à l’occasion de sa 3e Biennale, qui se tient justement à Nantes vendredi 18 novembre. Durant toute cette journée, les acteurs de ce réseau, qui regroupe 32 structures dans toute la France, pourront partager leurs expériences de sensibilisation à l’architecture (médiation culturelle, cinéma, pédagogie, expositions…). Cette journée se terminera par le lancement du 3e Palmarès grand public Archicontemporaine, puis par la remise des prix «la tuile terre cuite Architendance» et Technal 2016.


Outre la résidence internationale d’architectes, les maisons de l’architecture reviendront largement sur la première «Journée nationale de l’architecture dans les classes» expérimentée dans les Pays de la Loire en novembre. Le ministère a confié cette mission au Réseau des maisons d’architecture et plus particulièrement à l’Ardepa (association régionale pour la diffusion et la promotion de l’architecture), une des deux maisons de l’architecture ligérienne, particulièrement en pointe sur les actions pédagogiques. «Cette journée doit permettre aux futurs citoyens que sont les enfants de s’approprier leur espace quotidien» explique l’architecte Pierrick Beillevaire, vice-président de l’Ardepa. 91 architectes et 88 enseignants ont répondu à l’appel à candidature lancé cet été. «Au total, 2500 élèves de CM1 et CM2» ont pu participer se félicite Camille Picot, en charge du projet au sein de l’Ardepa. Cette journée fera l’objet d’une restitution samedi 19 novembre à l’école d’architecture avec une exposition jusqu’au 10 décembre.

Enfin, à l’occasion des 40 ans de la tour Bretagne, le plus haut immeuble de l’Ouest (120 m) inauguré le 18 novembre 1976, la jeune association «Les Urbanautes associés» propose de prendre de la hauteur sur la question des tours en ville à travers la soirée «Repérage(s)», une projection de documentaires inédits au Cinématographe (vendredi 18 novembre, 20h30), prélude d’un festival de cinéma autour de la ville et l’architecture. Cette projection sera suivie d’un débat sur la représentation des tours et de ses habitants au cinéma et, plus largement, sur la question de la hauteur en ville avec Gérard Pénot, Grand Prix de l’Urbanisme 2015 et urbaniste du quartier EuroNantes Gare sur lequel plusieurs tours d’habitation de 50 mètres sont construites ou en cours, Max Le Trionnaire (architecte, a/LTA), Antoine Motte (architecte, Urbanmakers), Jean-Louis Violeau (sociologue, professeur à l’Ensa Nantes) et Julien Leriche (directeur du développement d’Ataraxia).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X