Mobilité

MVRDV signe un nouveau concept de High Line à Séoul

Mots clés : Ouvrage d'art

Implanté sur un viaduc autoroutier de 983 mètres de long au cœur de la capitale sud-coréenne, Skygarden est un parc urbain multifonctionnel. Conçu en 2015 par l’agence dirigée par Winy Maas, Jacob van Rijs et Nathalie de Vries, il a été inauguré le 20 mai 2017.

Situé près de la gare centrale à Séoul (Corée du sud), Skygarden a investi et transformé une branche autoroutière datant des années 1970. Cette voie devenue piétonne – à la fois infrastructurelle, écologique, pédagogique et culturelle – vise à impulser un processus de mutation à l’échelle du quartier. Une ambition qui s’annonce prometteuse au vu de l’exceptionnel succès remporté par l’opération depuis son ouverture officielle, le 20 mai 2017. Elle ne désemplit pas et les Séoulites de tous les âges s’y pressent, le sourire aux lèvres.

 

Une bibliothèque vivante

Le parc linéaire de 16 mètres de haut présente un catalogue vivant des plantes de Corée, avec plus de 24000 végétaux de 228 espèces et sous-espèces. « C’est une bibliothèque vivante du patrimoine naturel du pays qui est intégrée en plein centre de Séoul », explique l’architecte néerlandais Winy Maas. Les citadins sont ainsi reliés à la nature tout en bénéficiant de vues incroyables sur les alentours. L’opération revisite ici le principe de la High Line, appliqué à New York et Paris, en l’inscrivant dans une perspective urbaine évolutive.

 

Un outil de régénération

En plus de fournir un espace vert, la promenade plantée qui est aussi une voie de connections multiples a été imaginée comme une expérience éducative. Toute la végétation, y compris les arbres, a été plantée dans des réceptacles circulaires en béton de tailles diverses et organisés en groupes de 50 familles, selon l’alphabet coréen. Divisé en plusieurs sections, le parc présente ainsi différentes identités en fonction des couleurs, du parfum et des compositions. Des activités plus ludiques et culturelles, du trampoline au belvédère en passant par un kiosque à musique ponctuent le parcours.

 

Un projet évolutif

Au-delà de l’aspect purement récréatif, le parc aérien bénéficie de nombreuses connections urbaines. Plusieurs escaliers, ascenseurs et rampes ont été greffés à la structure originelle qui est aussi directement reliée à deux bâtiments, en l’occurrence des hôtels. Pour les piétons du quartier, le confort est amélioré et ces nouvelles circulations douces participent à réguler et optimiser les flux. Relié à la fois visuellement et physiquement à son environnement, Skygarden a été pensé comme un ouvrage évolutif et d’autres connections sont déjà à l’étude pour poursuivre son extension. La nuit, le jardin est éclairé de bleu, ce qui contraste avec le paysage lumineux et bariolé de la ville. Ouverte 24h/24, Skygarden est décidemment une High Line d’un nouveau genre, et qui a tous les ingrédients pour faire des émules et s’adapter à d’autres villes.

 

Focus

Les intervenants

Maîtrise d’ouvrage : Seoul Metropolitan Government.

Maîtrise d’œuvre : MVRDV Architects (mandataire) ; DMP (Séoul), architecte d’exécution ; Ben Kuipers, paysagiste.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X