Industrie/Négoce

Mondial du bâtiment : la filière du recyclage des déchets du BTP tente de rallier les professionnels à sa cause

Mots clés : Chapiteaux, tentes, structures - Entreprise du BTP - Métier de l'environnement - Produits et matériaux

Alors que la France tarde à tenir les objectifs fixés par le plan Déchets, inscrits dans la loi de Transition Energétique, la filière du recyclage BTP multiplie les initiatives pour fédérer l’ensemble des acteurs de la chaîne. Dernière en date : une table ronde organisée le lundi 6 novembre au salon Batimat qui a réuni le Syndicat des recycleurs du BTP, Paprec, Federec BTP, Bouygues Construction et l’UNA métiers du plâtre et de l’isolation.

 

Portée par Federec et le Syndicat des recycleurs du BTP, la filière du recyclage BTP tente de fédérer les professionnels du bâtiment afin de tenir l’objectif fixé par la Directive Cadre Déchets 2008/98/CE et la Loi de Transition Energétique qui prévoit un taux de valorisation des déchets du bâtiment à hauteur de 70% en 2020. Car la profession qui aujourd’hui réemploie environ 50% de ses matériaux peine à convaincre l’ensemble des acteurs de la chaîne, des maîtres d’ouvrage aux très petites entreprises, en passant par les constructeurs.

Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer, comme la raréfaction des déchetteries professionnelles dans les zones rurales, le manque de ressources humaines chez les TPE ou des raisons de coût. Pour répondre à ces problématiques, une conférence organisée dans le cadre du salon Batimat, « Déchets de chantier : les acteurs s’engagent », s’est tenue le lundi 6 novembre. Animée par Claire Dacquin, chargée de mission déchets du BTP chez Paprec, cette table ronde a permis d’exposer les dispositifs et les bonnes pratiques mises en place par les professionnels impliqués dans la production et la valorisation des déchets de chantier.

Pour faciliter le réemploi des matériaux, la France s’est dotée d’un arsenal réglementaire plus restrictif. Olivier Ponti, vice-président de Federec BTP, a rappelé que depuis 2012, les maîtres d’ouvrage ont l’obligation de réaliser un diagnostic portant sur les déchets issus des travaux de démolition de certains bâtiments, préalablement à la demande d’un permis de démolir. Or, selon le porte-parole, seulement 5 à 10% des projets de démolition auraient recours à cette disposition. « Notre pays a connu une culture des démolisseurs qui consistait à démolir et à tout ramasser sans trier, raconte le dirigeant. Aujourd’hui, il faut déconstruire de manière sélective ».

 

Raréfaction des déchetteries 

 

Sur le terrain, la filière tente de s’organiser. Depuis le 1er janvier, les distributeurs de matériaux ont l’obligation d’organiser la collecte dans un rayon de 10 km. « Désormais, nous savons où déposer nos déchets, confie David Morales, président de l’UNA métiers du plâtre et de l’isolation. Cependant, nous observons que les régions avancent à différentes vitesses. Deux artisans sur trois réalisent moins de 10 km pour déposer leur déchet. Or, dans certaines zones rurales, il n’y aucune déchetterie ».

La conférence a également dévoilé la démarche menée par Bouygues Construction en matière de déconstruction et de rénovation. Lors d’un projet de transformation d’un site industriel en éco-quartier, situé en Ile-de-France, le géant du BTP a tenté de maximiser le réemploi et la réutilisation des matériaux issus de la démolition. « Nous avons pris le temps avec l’entreprise Suez de repérer les matériaux susceptibles d’être réutiliser au maximum », explique Thierry Juif, directeur environnement et éco-conception chez Bouygues Construction. Ce programme a notamment permis de réutiliser les pièces de la charpente métal, les caches câbles ou encore les cloisons.

 

Retrouvez tous nos articles concernant le Mondial du bâtiment en cliquant ici.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X