Aménagement

Mipim 2017 : Un écrin vert pour accompagner la nouvelle gare de Rudy Ricciotti

Mots clés : Gares, aéroports

Alors que les premiers travaux de la nouvelle gare de Nantes imaginée par Rudy Ricciotti vont démarrer, Phytoloab a présenté les nouveaux aménagements du parvis nord qui s’étendent sur 3,5 hectares en faisant le lien avec le jardin des plantes et de centre-ville.

Guillaume Pépy, président de la SNCF, disait récemment de la nouvelle gare de Nantes que ce serait «l’une des plus belles de France». Assurément, le projet proposé par Rudy Ricciotti et Forma6 est de toute beauté. Mais ce bâtiment-pont pourra aussi compter sur un volet paysager remarquable et particulièrement ambitieux avec un budget de plus de 26 millions d’euros TTC (dont 11 millions pour l’emprise du tramway). «Ce projet est déterminant pour l’avenir de la métropole» a déclaré Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, avant de partir pour le Mipim où elle présentera les grands projets lancés en compagnie des urbanistes Frédéric Bonnet (pour la ZAC Pirmil-Les Isles), Bernard Reichen (pour le Bas Chantenay), la paysagiste Jacqueline Osty (pour l’île de Nantes) et l’architecte Rudy Ricciotti.

 

Singularité nantaise

 

Tous ces projets ont un point commun. Ils portent nettement la marque politique de la jeune élue qui souhaite développer une certaine «singularité nantaise» en donnant davantage de place à «la nature en ville».

De par son ambition et sa grande qualité, le volet paysager de la gare illustre parfaitement cette volonté politique. Dessiné par l’agence Phytolab, avec Forma6, Arcadis et Studio Vicarini, ce projet fait des espaces extérieurs de la gare une salle d’attente à ciel ouvert. Le nouveau parvis s’ouvrira largement sur le jardin des plantes dont les grilles seront redessinées et reculées pour faire apparaître les beaux arbres. «Des éclats botaniques» viendront rythmer ce parvis explique Loïc Mareschal, dirigeant de Phytololab. Les espaces piétons seront considérablement développés à l’image de l’allée du Commandant-Charcot qui deviendra un axe de la promenade nantaise jusqu’au château des Ducs de Bretagne et le centre-ville. Le projet prévoit même d’ouvrir la dalle de couverture du canal voisin pour le révéler avec un théâtre en gradin jusqu’au bord de l’eau.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X