Réalisations

Michael Arad lance la construction du mémorial du 11 Septembre

Quatre ans et demi après les attentats de 2001 aux Etats-Unis, la construction d’un mémorial imaginé par l’architecte Michael Arad a débuté lundi malgré des actions en justice de familles de victimes mécontentes.

Ce mémorial se situera à l’exact endroit où se dressaient les tours du World Trade Center.
Pour l’heure, les premiers travaux se résument à déblayer des gravas et préparer le terrain. Mais « cela marque un vrai début », a assuré Gretchen Dyskstra, présidente de la Fondation pour le Memorial du World Trade Center. « Après le 11-Septembre, beaucoup de gens autour du monde ont bâti des monuments temporaires et il est maintenant temps de construire un mémorial permanent afin de rendre hommage aux morts et d’expliquer ce qui s’est passé aux générations futures », a-t-elle déclaré.

C’est l’architecte Michael Arad qui a cette lourde tâche. Son projet, intitulé « Reflecting Absence », avait été sélectionné début 2004 parmi 5.201 projets proposés dans l’un des plus grands concours internationaux d’architecture jamais lancés.
L’architecte a prévu une grande place mettant en valeur les empreintes des tours disparues par des bassins peu remplis symbolisant le vide laissé par les 2.749 morts lorsque deux avions détournés ont détruit le World Trade Center. Ces bassins seraient entourés de cascades et d’un jardin arboré.

Certaines familles de victimes refusent ce projet car elles veulent garder intactes les empreintes des tours, estimant qu’elles constituent « la dernière cicatrice du 11/09 sur ce sol », selon Anthony Garner, directeur d’une association qui a déposé récemment plainte pour obtenir un report des travaux.
« Dans cent ans, elles diront plus de choses aux visiteurs que n’importe quel mémorial construit dessus », a ajouté M. Garner cité par l’AFP.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X