Immobilier

Metrovacesa opposé à Gecina sur le gel de l’opération de séparation

Le promoteur espagnol Metrovacesa a annoncé lundi qu’il s’opposait à la décision de la société foncière française Gecina de suspendre le processus de séparation des deux sociétés et l’offre de rachat en découlant.
« L’accord de séparation (…) reste pleinement valable » et « il ne s’est produit aucun événement pour justifier la suspension de ce processus », affirme dans un communiqué Metrovacesa.
Le groupe espagnol affirme lundi qu’en aucun cas la future modification dans le contrôle de Metrovacesa n’affectera l’accord de séparation avec Gecina.
Metrovacesa avait annoncé début décembre un accord entre la famille Sanahuja, jusqu’à présent son premier actionnaire avec 80,62% du capital, et les banques créancières, qui deviendront le premier actionnaire du groupe.
Gecina qui est détenu à 26,9% par Metrovacesa a annoncé vendredi qu’il suspendait l’application de l’accord de séparation de Metrovacesa et le projet d’offre publique de rachat (OPRA) de ses propres actions qui en découle, à la suite de l’accord entre la famille Sanahuja et les banques créancières. « En attendant la réalisation de l’accord conclu entre la famille Sanahuja et lesdites banques (créancières), et l’analyse de ses conséquences, Gecina suspend la mise en oeuvre de l’accord de séparation », avait indiqué la société française.

AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X