Vie de l'entreprise

Médiation : une charte régissant les relations entre donneurs d’ordres et PME

Une charte des « 10 engagements pour des achats responsables » régissant les relations entre grands donneurs d’ordres et PME vient d’être signée.

Sous l’égide de Christine Lagarde, la médiation du crédit et la Compagnie des dirigeants et acheteurs de France (CDAF) ont signé avec de grands groupes (dont Bouygues construction, Eiffage), une charte dans laquelle ils s’engagent à nouer une vraie relation partenariale avec leurs fournisseurs PME.

La charte repose sur dix engagements pour des achats responsables, à savoir :

– assurer une équité financière vis-à-vis des fournisseurs,

– favoriser la collaboration entre grands donneurs d’ordres et fournisseurs stratégiques,

– réduire les risques de dépendances réciproques entre donneurs d’ordre et fournisseurs,

– impliquer les grands Donneurs d’ordres dans leur filière,

– apprécier le coût total de l’achat,

– intégrer la problématique environnementale,

– veiller à la responsabilité territoriale de son entreprise,

– les achats : une fonction et un processus,

– une fonction achat chargée de piloter globalement la relation fournisseurs,

– fixer une politique cohérente de rémunération des acheteurs.

Un « correspondant PME », sorte de médiateur interne, sera nommé dans chaque entreprise signataire. Il pourra être saisi par les PME et constituera ainsi pour eux un contact privilégié au sein de l’entreprise cliente.

Un comité de pilotage s’assurera du respect des engagements pris.

Pour accéder à la charte, cliquez ici

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    PDG

    Commentaire L’État ne manque pas de souffle, déjà que la médiation ne fonctionne pas avec les Marchés Publics de l’État au travers des CCIRAL pourtant régit par une "charte" qui s’appelle le CCAG – Travaux", le Maître d’ouvrage refusant l’avis donné par les CCIRAL. Comment peut-on espérer que cette médiation fonctionne avec les grand groupes nationaux ?
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X