Entreprises de BTP

Matériels de BTP : baisse du marché prévue en 2002

Le marché des matériels de BTP s’est stabilisé en 2001 « à un haut niveau » à 3,11 milliards d’euros contre 3,05 milliards d’euros, mais après des années fastes, on s’oriente vers un fléchissement qui pourrait être de l’ordre de -5% à -10% en 2002, a indiqué jeudi le Syndicat des entreprises internationales de matériels de TP, mines et carrières, Bâtiment et levage (SEIMAT).
Les investissements se sont maintenus dans un environnement BTP favorable dans son ensemble, avec une progression de 2,5% de l’activité des travaux publics et de 2,6% du bâtiment (hors effet tempête), précise le SEIMAT. Mais la demande « vigoureuse » du premier semestre s’est essoufflée la deuxième partie de l’année avec une nette contraction des carnets de commandes en fin d’année consécutif au ralentissement de l’économie.

Globalement, l’ensemble du marché est toujours dynamique avec cependant des contrastes selon les familles de machines. Les évolutions les plus significatives concernent les mini pelles (+11%) et les pelles sur chenilles (+6%). Les ventes de chargeuses pelleteuses et de grues mobiles ont fléchi de 16%. Celles de tombereaux articulés et rigides, de chargeuses sur pneus et de pelles sur pneus sont demeurées étales.
Après plusieurs années de ventes soutenues, le SEIMAT anticipe pour 2002 un ajustement à la baisse qui pourrait varier entre -5% et -10%. Les principaux secteurs d’activités, le bâtiment et les travaux publics, prévoient en effet un ralentissement « sans toutefois tomber dans la récession: la croissance serait légèrement positive ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X