Industrie/Négoce

Matériaux de construction : on reste dans le dur

Mots clés : Produits et matériaux

La conjoncture des matériaux reste mal orientée en ce début de printemps indique l’Unicem (union nationale des industries de carrières et matériaux de construction). Le niveau de l’activité s’est très légèrement redressé au regard des mois de février et mars calamiteux mais les volumes demeurent à des planchers historiques.

En avril, les résultats de l’enquête rapide traduisent un très léger redressement des livraisons de granulats et de BPE par rapport au mois de mars (respectivement + 2,1 % et + 1,1 % en données cvs-cjo). Toutefois, les niveaux d’activité demeurent dans l’absolu à un bas niveau et s’inscrivent encore en fort retrait par rapport  à ceux de l’année dernière.

Ainsi, les livraisons de granulats sont en retrait de 13 % au regard de celles d’avril 2014 et celles de BPE (béton prêt à l’emploi) de 8%. Sur les trois derniers mois connus, l’activité des granulats a ainsi encore perdu 5,7 % par rapport au trimestre précédent tandis que celle du BPE a cédé 4,3 %.

En cumul sur les quatre premiers mois de l’année, le recul se chiffre à – 13,4 % pour les granulats et à – 9,4 % pour le BPE par rapport à la même période de 2014.

« Si ces rythmes baissiers semblent plutôt s’atténuer par rapport au mois précédent, la pente n’en demeure pas moins inquiétante », juge l’Unicem. La production de granulats, cumulée sur douze mois, n’a jamais été aussi faible depuis vingt-cinq ans et il faut remonter au milieu des années 1980 pour constater des volumes d’extraction proches des niveaux atteints en ce début 2015.

 

Conjoncture pesante

 

Quant à l’indicateur du marché des matériaux, il traduit lui aussi une conjoncture pesante dans le secteur du BTP. En effet, la filière construction semble pour le moment rester à l’écart du mouvement de raffermissement de la croissance constaté en France au premier trimestre, et ce, en dépit de la mise en place des plans et mesures de soutien dans le bâtiment et les travaux publics.

L’indicateur du marché des matériaux affiche ainsi un recul de près de 11 % en glissement annuel, sur les quatre premiers mois de l’année. Certains matériaux, notamment les produits en béton destinés aux travaux publics, approchent même des replis de l’ordre de – 20 %.

 

Des prévisions 2015 revues à la baisse

 

Dans ce contexte, la commission économique de l’Unicem a décidé de revoir à la baisse ses prévisions d’activité pour 2015. En l’absence de signaux positifs dans la construction de logements et compte tenu des indicateurs encore très baissiers dans les travaux publics, les perspectives d’amélioration attendues pour le second semestre seraient reportées. Au final, après un premier semestre plus mauvais que prévu, l’année 2015 se solderait par une contraction de la production de – 7 % dans les granulats et de – 5 % dans le BPE.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X