Industrie/Négoce

Matériaux de construction : le BPE devant… les granulats derrière

Mots clés : Béton - Monde du Travail - Produits et matériaux - Travaux publics

La reprise qui se poursuit dans le bâtiment continue à profiter au béton prêt-à-l’emploi qui continue à afficher des livraisons et une production en progression au cours des derniers mois (+ 6,5 % pour la période janvier – fin mai par rapport à la même période en 2016). En revanche, les granulats attendent toujours un vrai redémarrage des chantiers de travaux publics. Les volumes sont toutefois en hausse de + 3,8 %.

Quand le bâtiment va, tout va pour l’industrie des matériaux. Une tendance confirmée par les derniers chiffres publiés par l’Union nationale des industries de carrières et de matériaux de construction (Unicem).

Profitant de l’accélération de la construction de logements neufs (avec des permis et des mises en chantier en augmentation de 15 % et 16,2 %, respectivement, sur les cinq premiers mois de 2017), les livraisons de béton prêt à l’emploi sont reparties de plus belle. Fin mai, l’augmentation est de 10 % par rapport à 2016.

Sur les trois mois allant de mars à mai, la production de BPE a également continué d’augmenter par rapport à 2016 (+ 9,5 %) mais aussi par rapport aux trois mois précédents (+ 3,2 %). En cumul sur cinq mois, l’activité BPE s’inscrit sur une tendance de + 6,5 % sur un an.

 

 

Du côté des travaux publics, le redressement se poursuit à un rythme très graduel : en avril, les travaux réalisés augmentaient de 1% par rapport à avril 2016, laissant le cumul des quatre premiers mois de l’année sur une tendance quasi stable (- 0,5 %). Conséquence, les livraisons de granulats ont quasiment stagné entre avril et mai (- 0,8 %, données cvs-cjo) mais se situent à + 4,2 % au-dessus de leur niveau de mai 2016. Sur les trois derniers mois, le niveau d’activité se stabilise par rapport aux trois mois précédents mais affiche tout de même une progression de + 5,6 % par rapport aux trois mois de mars-avril-mai de 2016. En cumul sur les cinq premiers mois de l’année, l’activité des granulats ressort sur une tendance de + 3,8 % sur un an.

Quant aux carnets de commandes de travaux publics, ils continuent de se regarnir, notamment grâce à l’attribution des projets du Grand Paris. En cumul sur quatre mois, les marchés conclus affichaient une progression de + 16,9 % sur un an, un chiffre plutôt de bon augure pour l’activité future et pour les commandes de granulats.

Pour le second semestre, les indicateurs suggèrent que la demande de matériaux pourrait croître plus qu’initialement estimé. L’Unicem a donc rehaussé ses perspectives de production pour 2017: de 1 point dans les granulats (à + 3 %) et de 1,5 point pour le BPE (à + 4,5 %).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X