Industrie/Négoce

Matériaux de construction : la chute de l’activité est enrayée

Mots clés : Béton - Produits et matériaux

L’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem), a confirmé le raffermissement de l’activité des matériaux de construction, avec des résultats attendus pour l’année 2016 de + 0,5% pour les granulats (324,6 millions de tonnes) et de + 2,5% pour le béton prêt à l’emploi (35,6 millions de m3). 

Après un début d’année et un printemps décevants, l’inflexion de l’activité des matériaux de construction observée au cours de l’été, s’est confirmée cet automne avec une production de granulats en progression de 5,4% au cours des trois derniers mois (août-septembre-octobre) par rapport aux trois mois précédents. La production de béton prêt à l’emploi suit la même évolution avec une augmentation de +3,4% en variation trimestrielle. Ce mouvement est partagé par l’ensemble des matériaux, dont l’indicateur affiche une hausse de + 3,3% au troisième trimestre 2016 par rapport à la même période d’il y a un an.

Pour l’année 2016, l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction compte sur + 0,5% pour les granulats (324,6 millions de tonnes) et + 2,5% pour le béton prêt à l’emploi (35,6 millions de m3). 

 

Des niveaux de production encore très bas

 

Si le réveil de l’activité est bien là pour l’Unicem, les volumes de production peinent à décoller de leurs plus bas niveaux historiques. En 2016, la production de granulats est inférieure de 16% au niveau de production moyen sur la période 1997-2016 ! Et la production de béton prêt à l’emploi reste, quant à elle, en deçà de sa moyenne de longue période de 0,6 m3 par habitant.

« L’amélioration devrait se poursuivre dans les mois à venir, mais le retour à la « normale » apparaît encore hors de portée », estime l’Unicem. « Le chemin de croissance pour retrouver des niveaux de moyen terme reste long et plus ou moins difficile selon les régions ».

 

Focus

5 propositions pour les candidats à l'élection présidentielle

Les industries de carrières et de matériaux de construction ont décidé de se mobiliser dans le cadre de l’élection présidentielle pour faire porter auprès des candidats des propositions en faveur d’une relance durable de l’activité. Ces propositions s’articulent autour de trois axes :

Une commande publique responsable

Proposition 1 : création d’un Label RSE, mettant en avant les bonnes pratiques des entreprises

Proposition 2 : réforme des appels d’offre publics afin d’accorder une part plus importante aux facteurs « emplois locaux » et « développement durable »

Assurer une cohérence des politiques publiques

Proposition 3 : stabilité du cadre législatif en place

Proposition 4 : mise en place d’un processus de simplification des normes

Favoriser la croissance pour stimuler l’innovation

Proposition 5 : création d’un pacte de croissance durable, co-construit par les entreprises et les pouvoirs publics, dans le but de favoriser la croissance par l’investissement et l’innovation.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X