Chantiers

Massy veut devenir la capitale sud du Grand Paris

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Centre commercial - Hôtels et pensions de famille - Magasin - Manifestations culturelles

A Massy (Essonne), Altarea Cogedim réalise un quartier de 700 logements accompagné de commerces, d’un centre de congrès, d’un cinéma et d’un hôtel. Une opération de 100 000 m2 réalisée en une seule phase et en un temps record: les travaux démarrés à l’été 2015 s’achèveront à la fin 2017.

A Massy, face au pôle des gares (TGV, RER B et C), un nouveau morceau de ville sort de terre. Le quartier Atlantis Grand Ouest regroupera 700 logements (familiaux, pour étudiants, résidence pour seniors), des commerces, un hôtel, un centre de congrès et un cinéma de neuf salles. Une opération réalisée par Altarea Cogedim avec Crédit Agricole Assurances comme investisseur et dans des délais records. Alors que les travaux de gros œuvre ont débuté à l’été 2015, l’ensemble du programme sera livré fin 2017. «Il s’agit de l’un des plus grands chantiers de France avec 100 000 m2 développés en une seule phase. Si l’on avait procédé par tranches, à l’ancienne, la construction de ce quartier se serait étalée sur dix ans», indique le président du directoire d’Altarea Cogedim, Stéphane Theuriau.

 

Christian et Elizabeth de Portzamparc, architectes-coordonnateurs

 

Le promoteur, entouré de Christian et Elizabeth de Portzamparc (architectes-coordonnateurs), des agences Badia Berger Architectes et VongDC et du paysagiste Michel Péna, a été désigné à la fin 2011 suite à une consultation lancée par la Semmassy, devenue depuis Paris Sud Aménagement. «Pour créer ce pôle de centralité et d’animation, nous avons acheté le foncier (4 ha), ce que nous ne faisons pas habituellement, car nous voulions maîtriser le programme. Pour déterminer la jauge du centre de congrès et des cinémas, nous avons décidé de lancer un appel à idées. Pendant six mois, nous avons travaillé avec trois opérateurs différents. Le lauréat devait non seulement assurer la construction du projet mais aussi l’investissement et l’exploitation des équipements commerciaux», explique Willem Pauwels, directeur de Paris Sud Aménagement.

 

Des immeubles de R+4 à R+15

 

Ce projet se caractérise par sa densité, les bâtiments s’échelonnant de R+4 à R+15. «Nous avons fait ce choix pour des raisons d’équilibre économique de l’opération mais aussi urbaines», poursuit Willem Pauwels. Car Massy, ville de 46 000 habitants située à 25 kilomètres au sud de Paris, souhaite s’affirmer comme l’un des grands pôles de centralité en Ile-de-France. «Nous faisons en sorte de devenir la capitale sud du Grand Paris», déclare Vincent Delayahe, le sénateur-maire (UDI) de Massy.

 

Trois places successives

 

«Le quartier s’organise autour du thème de la rue et de la place. Il propose une articulation qui structure les lieux et établit une hiérarchie dans les usages», décrivent Christian et Elizabeth de Portzamparc. Trois places se succèdent, de la plus ouverte, face au pôle des gares, à la plus intime (place du Cèdre). La densité est atténuée par la création d’îlots ouverts. «Les immeubles sont implantés de telle sorte que tous les logements bénéficieront d’échappées visuelles. Ils n’auront pas non plus de vis-à-vis pour les pièces à vivre et la lumière pénétrera en cœur d’îlot», poursuivent les architectes.

Le calendrier prévoit l’ouverture d’une partie des commerces en mai 2017, suivie à l’été 2017 de la livraison des logements et puis de celle du cinéma et du centre de congrès à la fin de cette même année.

 

Chiffres-clés

Superficie: 4 ha

Logements libres (525): 35 26O m2 SDP

Logements sociaux (82 logements): 5 122 m2 SDP

Résidence pour seniors (86 logements): 4 428 m2 SDP

Ecole maternelle (9 classes): 2 1OO m2 SDP

Commerces: 6 9OO m2 SDP

Cinéma (9 salles): 7 5OO m2 SDP

Centre de congrès (6OO places): 5 2OO m2 SDP

Hôtel (152 chambres): 6 4OO m2 SDP

Parc public de stationnement (55O places): 4O 787 m2 SDP

 

Focus

Les acteurs de l’opération

Urbaniste: Jean Chéron

Aménageur: Paris Sud Aménagement

Investisseur: Crédit Agricole Assurances

Architectes-coordonnateurs: Christian et Elizabeth de Portzamparc

Architectes d’opérations: Christian et Elizabeth de Portzamparc; Atelier Vong DC (Julie Howard), agence Badia Berger Architectes (Marie-Hélène Badia)

Paysagiste: Péna Paysages

Entreprises: Sicra, Campenon Bernard Construction, GCC et Colas Ile-de-France Normandie

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X