Règles techniques

Marie Hélène Huzé : « Le guide Rage sur la GTB présente les bonnes pratiques pour des ouvrages efficaces »

Mots clés : Gestion technique du bâtiment

L’efficacité des systèmes de gestion technique du bâtiment (GTB) dépend totalement de leur installation et leur réglage. Marie-Hélène Huzé, directrice technique adjointe au Costic, présente le premier document sur la question.

Quelles sont les bases du guide Rage « Gestion technique du bâtiment, bonnes pratiques pour concevoir et réaliser les systèmes de GTB », publié en juin 2014 ?

Marie Hélène Huzé : En 2009, à la demande de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), le Comité scientifique et technique des industries climatiques (Costic) a mené un audit à l’île de La Réunion portant sur quatre systèmes de gestion technique du bâtiment (GTB). Il s’agissait de vérifier, sur le terrain, les performances réelles de ces installations et de définir des voies d’amélioration. Cela a également été l’occasion de trouver les fondements de la rédaction d’un cahier des charges type en fonction des besoins spécifiques des maîtres d’ouvrage : champ de couverture, définition des postes techniques et, plus largement, type de gestion, voire de gestionnaire.
Ce projet constituait une première : il n’existait alors presque rien sur le sujet. Certes, la NF EN 15232 d’août 2012 décrit bien les différentes fonctions de la GTB et en établit un classement, mais l’utilisation de ce document n’est pas toujours simple pour concevoir des installations. Parallèlement, la norme NF CEN/TS 15810 d’octobre 2009 fournit un tableau synoptique des symboles graphiques utilisés aussi bien dans les documentations techniques que pour la présentation graphique des installations. Le guide Rage vient donc combler un vide. Les professionnels disposent désormais d’un document qui présente les bonnes pratiques assurant la réalisation d’ouvrages efficaces.
Le champ d’application concerne surtout les constructions de moins de 3 000 m2 car, au-delà, la conception nécessite une ingénierie aux compétences plus larges.

 

Le texte concerne-t-il aussi bien la conception que la mise en œuvre ?

M.-H.H. : Oui, car pour obtenir un...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X